Dimanche,  12 juillet 2020  0:16

L'entrée au Royaume-Uni bientôt plus facile pour les Canadiens


L'entrée au Royaume-Uni bientôt plus facile pour les Canadiens

C'est une nouvelle qui est passée inaperçue, annoncée par le gouvernement britannique en octobre 2018, mais occultée par les tractations sans fin du Brexit. Et contrairement à ce dossier qui pourrait ne pas faire les affaires des voyageurs (et de l'industrie), l'annonce qui suit est une bonne chose.

LIRE PLUS - Brexit : l'IATA et les compagnies aériennes sont dans le brouillard

À partir de juin 2019, les voyageurs canadiens se rendant au Royaume-Uni pourront utiliser les barrières de contrôles automatisées, les « ePassport gates », à leur arrivée sur le sol britannique, que ce soit dans les aéroports, les ports ou les gares ferroviaires.

Les guichets de passeport électronique, qui étaient jusque là uniquement disponibles pour les ressortissants britanniques et européens, permettront aux Canadiens, ainsi qu'aux touristes en provenance des États-Unis, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, du Japon, de Singapour et de la Corée du Sud, de passer plus rapidement la frontière grâce à un contrôle accéléré.

Objectif : désengorger Heathrow

Pour les autorités du Royaume-Uni, cette mesure, qui concerne environ 6 millions de voyageurs internationaux supplémentaires arrivant au Royaume-Uni chaque année, vise à améliorer considérablement le flux de passagers dans les aéroports fortement achalandés tels que celui de Londres-Heathrow.

« Nous voulons encourager les personnes qui stimulent notre économie par le tourisme et les affaires à se rendre au Royaume-Uni, tout en maintenant la sécurité à la frontière. L’augmentation du nombre de nationalités éligibles à l’utilisation des barrières de contrôles automatisées va dans ce sens. L'augmentation de l'utilisation de la technologie numérique fait partie de notre ambitieux programme visant à améliorer l'expérience des passagers et à relever le défi de l'augmentation du nombre de passagers », a déclaré la ministre de l'Immigration, Caroline Nokes, dans un communiqué.

Comment ça fonctionne ?

Ces guichets automatisés utilisent la technologie de reconnaissance faciale pour comparer le visage du passager à l’image numérique enregistrée dans son passeport. Le système est surveillé par des agents des forces frontalières et toute personne rejetée par les portes sera envoyée sur un autre canal pour que son passeport soit vérifié.

Ces portes peuvent être utilisées par les personnes âgées de 18 ans et plus et qui voyagent avec un passeport biométrique ou « muni d’une puce ». Ceux qui ont entre 12 et 17 ans et qui sont accompagnés d'un adulte peuvent également les utiliser.

Pour plus d'informations sur ces barrières, cliquez ici.

Indicateur