Le Népal fin prêt à accueillir les touristes


Le Népal fin prêt à accueillir les touristes
De gauche à droite : Zach Vanasse, directeur de compte pour l'office de tourisme du Népal au Canada; Iswari Paudel, directeur, Himalayan Guides Nepal ; Khadga Bikram Shah, directeur, Nepal Tourism Board ; Khum Bahadur Subedi, directeur, Unique Adventure ; Rana Bahadur Khadka, directeur, Adventure Himalayan Travels & Trek ; Jeevan Lama, président, Lhasso Adventure.

« Nous sommes entièrement remis du tremblement de terre de 2015 et avons toutes les installations nécessaires pour accueillir les touristes », déclaraient conjointement les intervenants népalais lors d'une présentation dans le Vieux-Montréal. Une trentaine d'agents de voyages s'étaient déplacés pour l'occasion, curieux de connaitre l'état des lieux au pays autrement connu comme étant le toit du monde.

« C'est le retour du Népal depuis la tragédie de 2015. Beaucoup de gens se demandent encore s'ils doivent y aller, et quand. Eh bien, la réponse c'est : maintenant », déclarait avec enthousiasme Zach Vanasse, directeur de compte pour l'office de tourisme du Népal au Canada. « L'idée, ici, c'est d'utiliser le tourisme comme force motrice pour poursuivre et regénérer le développement ».

Un sens plutôt littéral au slogan publicitaire Nepal Now, donc.

Une hausse particulière chez les Canadiens

Les voyageurs canadiens se sont rendus au Népal à raison de 15 105 l'an dernier, un cap record pour le petit pays asiatique. Il s'agit presque du double par rapport aux chiffres abysmaux suivant le tremblement de terre en 2015.

Au total, tous pays confondus, le Népal aura accueilli près d'un million de touristes en 2017.

Et si la demande augmente, elle se diversifie, également :

« Nous remarquons aussi un plus grand intérêt envers les expériences culturelles », expliquait Zach Vanasse. « Oui, les touristes vont aller en trekking pendant 5 ou 6 jours, mais ils veulent désormais complémenter ce séjour avec un séjour chez l'habitant ou une démonstration culturelle, par exemple. C'est vraiment quelque chose que les touristes, particulièrement les Américains et les Canadiens, ont demandé, et que le Népal s'efforce d'offrir ».

Le Népal au départ de Montréal

Rappelons que le toit du monde ne se trouve qu'à vingt heures de vol de la métropole québécoise, au moyen d'une escale en Asie, au Moyen-Orient ou en Europe. Plusieurs transporteurs offrent des correspondances à partir de plaques tournantes ailleurs dans le monde, desservies au départ de Montréal :

  • Etihad
  • Korean Air
  • Singapore Airlines
  • Cathay Pacific
  • Turkish Airlines

Tous les détails : https://www.welcomenepal.com/

Indicateur