Le gouvernement des îles Caïmans prolonge la fermeture de la frontière jusqu’au 1er octobre


Le gouvernement des îles Caïmans prolonge la fermeture de la frontière jusqu’au 1er octobre
Pax Global Media

Le gouvernement des îles Caïmans a pris la décision de prolonger de 30 jours – soit jusqu’au 1er octobre – la fermeture de la frontière des Îles.

LIRE PLUS : De plus en plus de Canadiens en voyage aux Îles Caïmans

« Nous croyons que c’est la chose la plus prudente à faire compte tenu de l’environnement au-delà de nos frontières », affirme le ministre du Tourisme, Moses Kirkconnell.

Le gouvernement explique surveiller continuellement le taux d’infection à la COVID-19 dans d’autres pays, en particulier aux États-Unis où la pandémie est encore répandue. Une autre décision sera prise à l’approche du 1er octobre, en fonction de l’évolution de la situation.

« Le fait d’attendre pour ouvrir nos frontières nous permet de tirer des leçons de l’expérience d’autres pays et nous permet de consacrer suffisamment de temps à la mise en place de toutes les précautions nécessaires pour assurer la sécurité de nos îles et la protection des personnes », ajoute le ministre Kirkconnell.

Entre-temps, toutes les personnes qui entrent dans les îles Caïmans – y compris à bord d’un vol de rapatriement – doivent être mises en quarantaine pendant 14 jours dans un établissement du gouvernement. Elles devront subir un test de PCR négatif avant de retourner dans leur logement.

Sachant que certaines compagnies aériennes acceptent des réservations futures vers les îles Caïmans, le gouvernement rappelle qu’aucune autorisation n’a été accordée pour l’exploitation de vols commerciaux.

« Les voyageurs qui font des réservations directement auprès d’une compagnie aérienne pendant que les frontières des îles sont fermées le font à leurs propres risques », prévient-on.

Indicateur