Jeudi,  29 septembre 2022  10:57

Le Costa Rica suggère des aventures «dignes des plus grands rêves»


Le Costa Rica suggère des aventures «dignes des plus grands rêves»

Selon le Bureau du tourisme du Costa Rica, si 2021 fut synonyme de voyages intérieurs et de proximité, après deux années de confinement et restrictions, 2022 pourrait bien être l’année des vacances de rêve pour les Canadiens. Justement, le Costa Rica propose des aventures dignes des plus grands rêves, fait-on valoir.

Ci-dessous, nous reproduisons sept expériences suggérées par le Bureau du tourisme du Costa Rica.




Randonnée pédestre sur un volcan actif fumant

Le Costa Rica compte plus de 200 volcans et de ce nombre, cinq sont actifs. Situé dans la province de Guanacaste, le volcan Rincón de la Vieja offre aux voyageurs une randonnée pédestre enivrante vers son sommet, d’où les vues remarquables sur la Péninsule de Nicoya et sur le Lac Nicaragua sont toute une récompense. Cette escapade de 9,6 km présente plusieurs sentiers, dont le Escondida Waterfall Trail et les sentiers de La Cangreja Waterfall, qui mènent jusqu’au Von Seebach – le cratère principal du volcan, qui se trouve à plus de 6 600 pieds d’altitude. Ici, les randonneurs peuvent s’offrir un authentique bain de boue et, à la fin de leur randonnée, faire une trempette dans une source thermale riche en minéraux qui se trouve à la base du volcan Rincón de la Vieja. Les autres options intéressantes sont le volcan Poás et le volcan Irazú, alors que tous les deux offrent des points de vue spectaculaires en forêt – et des lieux d’observation de la faune privilégiés, dont les sublimes colibris. 

Prendre une douche revigorante dans la forêt pluviale

Situé dans le Parc National du Volcan Tenorio, le Rio Celeste est l’un des trésors magiques du Costa Rica. Selon un conte folklorique du pays, alors qu’Il peignait le ciel, Dieu trempât son pinceau dans le Rio Celeste afin d’en faire une piscine enchanteresse de couleur bleu. L’effet visuel particulier du lieu est le résultat de la convergence de deux rivières d’eau cristalline distinctes, où envergure, reflets et suspension se rencontrent, créant cette illusion d’un bleu éclatant. La randonnée de 6 km qui mène à cette cascade, compte parmi les plus belles activités gratuites à faire durant un séjour au Costa Rica. Et avec raison: on y a l’occasion d’admirer des espèces uniques de la faune comme le pécari à collier et le capucin à face blanche et plusieurs espèces d’oiseaux exotiques. Les visiteurs peuvent se balader le long des passerelles qui traversent la rivière et s’offrir une douche revigorante sous la cascade. 

Découvrir un monde souterrain mystérieux

Façonnées il y a plus de 15 millions d’années, les Grottes de Venado sont le secret le mieux gardé du Costa Rica. Elles sont le fruit de mouvements tectoniques et de rivières souterraines qui s’étirent à environ 2 700 mètres au-dessous du niveau de la mer. Ces grottes de calcaire proposent un périple mystique sous terre, à la découverte de fossiles, stalactites et stalagmites ainsi que de créatures souterraines rares. Ceux qui sont partants pour cette aventure prennent note qu’ils enfileront un casque et ramperont par endroit, le long de certaines allées étroites que l’on parcourt dans ces grottes. Après cette incroyable randonnée dans les Grottes de Venado, les voyageurs sont invités à faire trempette dans la piscine naturelle qui se trouve sur le site. Pour immortaliser cette expérience, il est grandement suggéré d’apporter une caméra sous-marine. Situées dans le Parc National Barra Honda, les grottes Barra Honda offrent également un périple de découverte souterraine remarquable. Tout comme pour les Grottes de Venado, les visiteurs y découvriront des formations de stalagmites et stalactites. 


Aller à la rencontre des paresseux dans leur milieu naturel

Les paresseux comptent parmi les animaux qui ont la meilleure cote d’amour au monde. Et le Costa Rica figure au sommet des destinations où l’on peut les observer dans leur milieu naturel. Au Costa Rica, les deux espèces de paresseux que l’on peut normalement observer dans la canopée des arbres sont les paresseux à deux doigts et les paresseux à trois doigts. Leur fourrure se camouflant astucieusement dans la végétation, il faut être attentif pour les apercevoir. Bien qu’on puisse les observer partout au Costa Rica, ces endroits se révèlent des lieux particulièrement favorables : le Parc National Manuel Antonio, le Parc National de Cahuita et Sarapiquí. On recommande aux voyageurs de réserver des tours avec des guides responsables et compétents. L’avantage ici est que ces guides, équipés de télescope, sont en mesure de repérer plus facilement les paresseux dans la nature. Il est également possible de visiter des centres de sauvetage d’animaux sauvages comme ceux-ci: le Rescate Wildlife Rescue Center, le Kids Saving The Rainforest, le Las Pumas Wildlife Sanctuary et le Natuwa Wildlife Sanctuary. Comme ces centres suivent des programmes complets de réhabilitation, en les visitant, les voyageurs contribuent à la cause, celle d’aider les paresseux et autres animaux sauvages à redévelopper leurs réflexes naturels et éventuellement retourner dans la nature. Et pour cette raison, il est possible de les observer mais les contacts avec les humains sont limités. 

Explorer une ancienne île prison

Située dans le Golfe de Nicoya, au large de la côte Pacifique, l’île San Lucas a commencé à accueillir les visiteurs en 2020, soit depuis qu’elle est devenue le 30ème parc national du Costa Rica. Ce qui distingue l’île San Lucas des autres parcs nationaux, c’est qu’elle fut, jadis, un refuge pour animaux sauvages et l’une des prisons les plus notoires en Amérique Latine. Les voyageurs peuvent visiter les bâtiments de cette ancienne prison, qui est aujourd’hui considérée comme un site du patrimoine culturel. La visite s’effectue en compagnie d’un guide formé pour faire connaître la riche histoire de l’île. Les visiteurs auront également l’occasion de repérer des populations indigènes de singes hurleurs, faisans, cerfs, araignées et crocodiles. Au large du littoral de l’île se trouvent plusieurs espèces de poissons, requins, tortues de mer et raies.

Vivre la “Pura Vida” dans une Zone Bleue

Au Costa Rica, la Péninsule de Nicoya est certifiée comme étant l’une des cinq Zones Bleues de la planète – soit une région où la population vit habituellement au-delà de l’âge de 100 ans, en raison d’un mode de vie très sain. Pour cette raison, la Péninsule de Nicoya incarne la philosophie “Pura Vida'' du Costa Rica. Ainsi donc, les voyageurs qui s’y aventurent se voient offrir des activités de bien-être qui éveillent le corps, l’âme et l’esprit. Durant leur visite, les voyageurs sont invités à explorer cette philosophie mise de l’avant par les centenaires de cette Zone Bleue et ce, de multiples façons : respirer l’“aire puro” (l’air frais), s’exposer à la nature pour favoriser les développements psychologique et spirituel de son être et faire une pause pour mieux réfléchir sur le sens de sa propre vie. Ici aussi, les voyageurs s’exposent à des kilomètres de côtes immaculées du côté des villes de Nosara et de Malpaís. Quant à la ville de Montezuma, ce sont trois chutes d’eau formant les Montezuma Waterfalls qui les attendent, et où ils peuvent s’offrir une baignade revigorante sous les chutes d’eau. 

Faire du kayak dans la “Région des Tortues”

Créé pour protéger plusieurs espèces menacées de tortues qui pondent leurs œufs sur la côte Caraïbe du Costa Rica de juillet à octobre – les tortues baula, carey, cahauma, verte et lora, le Parc National de Tortuguero – dont le nom signifie « région des tortues » – est l’un des sites de protection les plus importants du pays. Le parc de Tortuguero est très éloigné et pour y accéder, il faut emprunter un bateau ou un avion. Sa superficie est de 46 815 acres d’habitats naturels protégés pour la flore et la faune. On y découvre plus de 32 km de littoral – où les tortues pondent leurs œufs – et un réseau impressionnant de canaux. Ici, place à l’immersion dans la nature, de façon relaxante et paisible. L’exploration des canaux est un incontournable pour admirer la vie sauvage et ce, en bateau, en kayak ou en canoë. Le parc de Tortuguero abrite 13 des 16 espèces menacées du pays, dont le jaguar, le tapir et le singe, qui comptent sur le statut protégé du parc pour survivre. Les voyageurs sont également appelés à y observer plus de 300 espèces d’oiseaux, reptiles et autres mammifères.

Pour plus d’information sur le Costa Rica, cliquer ici.

Indicateur