Le Brésil lève les exigences de visa pour les Canadiens


Le Brésil lève les exigences de visa pour les Canadiens
Christine Hogg

Christine Hogg est éditrice adjointe au contenu numérique. Avant son arrivée chez PAX, elle a obtenu un baccalauréat spécialisé en journalisme à l'Université de Toronto. Après avoir obtenu son diplôme, elle a écrit pour plusieurs publications de voyage tout en parcourant le monde: la plus longue dura trois semaines en Europe et la plus courte seulement 16 heures en Islande.

Afin d'attirer davantage l'attention du secteur du tourisme canadien, le gouvernement du Brésil a levé l'obligation de visa pour les citoyens canadiens souhaitant se rendre dans le plus grand pays d'Amérique du Sud.

LIRE PLUS : Air Canada desservira cette ville du Brésil l'hiver prochain

En 2016, le Brésil avait également temporairement suspendu ses obligations de visa pendant les Jeux olympiques de Rio en 2016.

Plus besoin de visas électroniques ?

En janvier 2017, le gouvernement brésilien a introduit un tout nouveau visa électronique (e-visa) afin de contribuer à augmenter le nombre de voyageurs au Brésil et de favoriser les possibilités de commercialisation entre opérateurs brésiliens et internationaux.

Après seulement un mois d'activité, le nombre de demandes d'autorisation d'entrée dans le pays a augmenté de 76 %. Au Canada seulement, le ministère des Affaires étrangères du Brésil a enregistré une augmentation de 40 % du nombre de demandes de visa au cours du même mois.

L'ancien e-visa permettait aux voyageurs de soumettre leur demande en s'enregistrant sur le site Web ou via l'application mobile et supprimait essentiellement l'obligation de présenter des documents en personne à un centre des visas.

Le paiement des frais peut être effectué via une plateforme de paiement, le visa étant délivré sous forme de fichier .pdf (généralement au bout de cinq jours ouvrables), qui sera ensuite téléchargé, imprimé et présenté lors de l’embarquement et une fois arrivé au Brésil. Une fois accordé, le visa était valable 90 jours au Brésil.

Le gouvernement brésilien a annoncé qu'il supprimerait l'obligation de visa pour les citoyens canadiens via son journal officiel hier, le lundi 18 mars 2019. Une mesure qui vaut également pour les touristes des États-Unis, du Japon et de l'Australie.

Cela va-t-il stimuler les visites des Canadiens ?

À l'heure actuelle, le gouvernement du Canada recommande à ses citoyens de faire preuve de la plus grande prudence lorsqu'ils se rendent au Brésil et dans le pays, en raison du taux élevé de criminalité et des incidents réguliers de violence liée aux gangs et autres en milieu urbain.

Les taux de criminalité sont plus élevés dans les centres urbains, en particulier dans les zones adjacentes à des quartiers pauvres, notamment deux villes touristiques très prisées, Rio de Janeiro et São Paulo, ainsi que Brasilia, Recife et Salvador.

On sait que des crimes violents se produisent au Brésil, découlant et ils découlent de la forte présence des armes à feu, associée à la volonté des criminels et de la police de recourir à la violence.

Le gouvernement canadien indique également sur son site internet que la fraude liée aux cartes de crédit et aux guichets automatiques est un problème majeur. On sait que des manifestations politiques ont régulièrement lieu, ce qui peut mettre les Canadiens en danger.

Un autre facteur important qui empêche les Canadiens de venir en visite est dû en partie au virus Zika qui est toujours présent au Brésil.

Les femmes enceintes et celles qui envisagent une grossesse sont invitées à éviter de se rendre au Brésil avant d'avoir accouché.

Une infection par le virus Zika chez une femme enceinte peut présenter des risques importants pour le fœtus, même si la femme ne développe pas de symptômes d'infection. Le virus Zika peut causer de graves malformations congénitales, notamment des têtes anormalement petites (microcéphalie), des anomalies cérébrales, des pertes de vision et d'audition, etc.

L'Agence de la santé publique du Canada indique qu'il existe encore des cas documentés d'épidémie de zika au Brésil.

Pour plus d'informations sur les voyages au Brésil, cliquez ici.

Indicateur