Vendredi,  3 février 2023  8:12

L'Arabie saoudite émettra des visas aux touristes


L'Arabie saoudite émettra des visas aux touristes

Revirement de situation dans la péninsule Arabique : il semblerait, selon les plus récentes informations, que l'Arabie saoudite ouvrira ses frontières à certains touristes à compter du 1er avril prochain. Il faut dire que le royaume ultraconservateur, aux politiques sociales controversées, est notoirement hermétique à toute présence étrangère en ses frontières et ne les ouvre qu'en cas d'exception religieuse à La Mecque.

Selon toute vraisemblance, l'office de tourisme local, mené par le Prince Sultan bin Salman, souhaiterait mousser la popularité de sa côte sur la Mer Rouge afin de diversifier l'économie du pays mise à mal par la baisse du prix du pétrole.

Or, même avec l'arrivée de ces visas, nul ne pourra entrer en Arabie saoudite comme dans un moulin : pour se qualifier, il faudra faire partie d'un groupe d'au moins trois voyageurs qui sera étudié par la Commission saoudienne du tourisme. Autrement dit, il faudra faire affaire avec un tour-opérateur afin de se rendre au pays de la charia.

« Nous avons vu quelques personnes entrer en Arabie saoudite pour des raisons commerciales, religieuses ou politiques. Mais en tant que simple voyageur d'agrément, c'est plus difficile, même si le pays renferme de fantastiques sites historiques tels Jidda, Mada’in Saleh et Riyadh », déclarait Rami Girgis du groupe Abercrombie & Kent.

Rappelons, par contre, que l'Arabie saoudite est une oligarchie qui s'attire les foudres d'à peu près tous les organismes de défense des droits humains et enregistre l'un des pires bilans en la matière ; les droits d'expression, d'association et de liberté d'opinion ne sont pas garantis, tandis que les droits des femmes sont très limités (elles ne peuvent ni travailler, ni se marier, ni même se faire ausculter par un médecin, ni conduire ou voter sans l'agrément d'un homme) et les droits LGBT carrément inexistants. Les autorités considèrent toute voix dissidente comme du terrorisme. L'alcool y est toujours illégal.

Le gouvernement du Canada intime ses ressortissants à « faire preuve d'une grande prudence » en Arabie saoudite en raison de la menace d’attentats terroristes et d'incidents de sécurité et même d'éviter tout voyage non-essentiel à Al-Qatif et ses banlieues et à la zone située à moins de 80 km de la frontière avec le Yémen en raison de probables attaques terroristes.

Indicateur