L’Allemagne entend renforcer sa position touristique après 2 ans de crise


L’Allemagne entend renforcer sa position touristique après 2 ans de crise
Pax Global Media

Après deux années de crise sanitaire, l’Allemagne juge primordial de renforcer sa position de destination touristique. Pour ce faire, la destination dispose toutefois de plusieurs atouts, fait valoir l’Office National Allemand du Tourisme (ONAT).

LIRE PLUS – L’Allemagne présente le Top 100 de ses destinations touristiques 

L’envie de voyager toujours présente

L’ONAT souligne que depuis plus de deux ans, des instituts d’études de marché analysent l’influence de la pandémie sur le comportement des voyageurs.

« Un fil rouge se dégage de ces enquêtes : la propension à voyager n’a cessé d’augmenter dans le monde entier malgré les différentes vagues », mentionne l’Office.

Ainsi, les études menées par IPK International soulignaient qu’en septembre 2021, 79 %des sondés dans le monde souhaitaient voyager à l’étranger contre 50 %en mai 2020.

L’ONAT relève qu’avec la vague Omicron, les voyages les plus plébiscités par les Européens sont les voyages en bord de mer (avec 15 %des intentions de voyage), talonnés de près par les voyages en ville (14,5 %).

Selon l’ONAT, cette tendance est très prometteuse pour l’Allemagne qui se classe « destination culturelle numéro 1 des Européens ».

L’Allemagne, une destination qui rassure

Dans le contexte post-pandémique, l’Allemagne peut se féliciter d’être perçue comme une destination rassurante, selon l’ONAT.

En effet, selon 50 %des personnes interrogées dans le monde en octobre 2021, l’Allemagne a une excellente gestion de la crise sanitaire. Cela se confirme aussi dans le sentiment de satisfaction des touristes internationaux qui attribuent à l’Allemagne un score de 1,9.

La digitalisation, au cœur des préoccupations

L’ONAT relève aussi que la digitalisation (numérisation) du tourisme est de plus en plus importante pour les touristes. Pour ¾ des voyageurs internationaux, la digitalisation des offres touristiques serait même primordiale.

L’ONAT précise qu’en tête des services demandés, figurent :

  • les réservations en ligne,
  • le paiement en ligne,
  • le check-in sans contact,
  • les guides de voyage digitaux
  • les applications d’information sur le flux de touristes.

La bonne nouvelle, selon l’ONAT, c’est que la destination voyage Allemagne s’est emparée de ce sujet depuis 2018 avec le projet OpenData.

Vers un tourisme plus vert

Par ailleurs, l’ONAT évoque un rapport de Booking.com – le Sustainable Travel Report 2021 – selon lequel 61 %des voyageurs internationaux interrogés affirment que la pandémie les motive à voyager de manière plus durable à l’avenir.

L’ONAT mentionne aussi que la protection de l’environnement et des ressources naturelles fait partie des tâches mondiales les plus urgentes, selon l’Anholt-Ipsos-Nation Brands Index 2021 (NBI 2021).

« Pour le tourisme international, cela signifie un net changement de valeurs», souligne l’ONAT, en rappelant du même souffle que « l’Allemagne se positionne depuis de nombreuses années en ce sens ».

De fait, dans le NBI 2021, l’Allemagne est citée comme l’une des nations qui agiraient le mieux face au changement climatique. En outre, l’ONAT lui-même est certifié Green Globe depuis huit ans – il a même obtenu entre-temps le statut de Gold, ce qui lui a permis de développer les différents domaines de son organisation de manière durable.

 





Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur