Jeudi,  29 septembre 2022  10:30

La Suisse a levé la majorité de ses mesures nationales de lutte contre la COVID


La Suisse a levé la majorité de ses mesures nationales de lutte contre la COVID
Le directeur de Suisse Tourisme Canada, Pascal Prinz.
Pax Global Media

Le 17 février, la Suisse a levé la majorité des mesures nationales de lutte contre la pandémie – y compris les dispositions d'entrée sur son territoire.

LIRE PLUS – Suisse : de nouvelles mesures d’entrée « très temporaires », espère Pascal Prinz 

En effet, les mesures sanitaires appliquées aux frontières à l'entrée en Suisse sont ainsi levées. Il n'est donc plus nécessaire de présenter ni certificat de vaccination, ni certificat de guérison, ni dépistage négatif, ni formulaire d'entrée.

Seuls les Canadiens entièrement vaccinés (vaccinés au cours des 270 derniers jours) peuvent entrer en Suisse, mais ils n’ont plus à présenter le certificat suisse COVID (Swiss Covid Certificate) ni le formulaire de localisation des passagers (Passenger Locator Form), qui étaient auparavant requis.

« La Suisse est ouverte ! »

Le directeur de Suisse Tourisme Canada, Pascal Prinz, se réjouit des changements apportés par la Suisse – tout comme il salue les assouplissements annoncés par le Canada (à partir du 28 février).

« La Suisse est ouverte et nous nous réjouissons d'accueillir à nouveau les Canadiens entièrement vaccinés », déclare-t-il. 

Évoquant le fait que les voyageurs canadiens auront maintenant l’option d’utiliser un test antigénique rapide plutôt qu’un test PCR avant le vol de retour au Canada, il relève que cela leur laissera aux « plus d'argent et de temps pour profiter des Alpes suisses et de nos villes-boutiques ». 

De plus, « les tests d'antigène rapide sont abordables, largement disponibles en Suisse et faciles à obtenir », signale M. Prinz. 

Levée de la quasi-intégralité des mesures

Globalement, la levée de la majorité des mesures nationales décidée par le Conseil fédéral de la Confédération suisse fait également en sorte que, depuis le 17 février, l’accès aux magasins, aux restaurants, aux établissements culturels, aux établissements ouverts au public et aux manifestations est à nouveau possible sans masque ni certificat.

Le port du masque obligatoire et la recommandation de télétravail sont également abrogés, tout comme les restrictions relatives aux rencontres privées  et les restrictions de capacité dans les commerces de détail et les remontées mécaniques.

En fait, le Conseil fédéral ne maintient que l’isolement des personnes dépistées positives ainsi que le port du masque obligatoire dans les transports publics et dans les établissements de santé.

« Il s’agit de protéger les personnes vulnérables jusqu’à la fin mars 2022. La situation reviendra ensuite à la normale », explique-t-on, en précisant que « si la circulation du virus le permet, lesdites mesures seront supprimées plus tôt ».

Pour justifier sa démarche, le Conseil fédéral fait valoir que la situation épidémiologique continue d'évoluer de manière positive et que, grâce à l'immunité élevée de la population, une surcharge du système de santé est improbable – malgré une circulation toujours importante du virus.

Pour le Conseil fédéral, les conditions d'une normalisation rapide de la vie sociale et économique sont donc remplies.

Pour plus de détails sur les nouvelles mesures annoncées par le Conseil fédéral cliquer ici.






Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur