La Polynésie française renforce son protocole sanitaire


La Polynésie française renforce son protocole sanitaire

Pour maîtriser l’augmentation des cas de COVID-19, le Polynésie française renforce son protocole sanitaire.

LIRE PLUS : La Polynésie française accueillera des visiteurs internationaux le 15 juillet

Quatre nouvelles mesures

Quatre nouvelles mesures s’appliqueront ainsi pendant 14 jours (reconductibles) du 12 au 25 août.

1 - La fermeture de l’ensemble des discothèques et boîtes de nuit ;

2 - Tout rassemblement de plus de 50 personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public sera soumis à une déclaration préalable auprès du Haut-Commissariat ;

3 - L’application de règles strictes dans les restaurants et débits de boissons (être assis, distance minimale d’1 mètre entre chaque table, port du masque lors de déplacement dans l’établissement) ;

4 - Un contrôle et des sanctions renforcés en cas de non-respect de l’obligation de port du masque dans tous les commerces, les navettes maritimes, les avions, les véhicules de transport terrestre publics, les aéroports et les gares maritimes (amende d’environ 750 €).

L’importance des gestes barrières

Un rappel sur l’importance des gestes barrières a aussi fait partie des messages communiqués lors du discours officiel livré, le 11 août, lors de l’annonce de ces 4 mesures sanitaires.

« En effet, le protocole et les mesures sanitaires seront efficaces à condition que les visiteurs au même titre que les résidents de Tahiti et ses Îles respectent les gestes barrières en Polynésie française », a déclaré Jean-Marc Mocellin, DG de Tahiti Tourisme.

Le rappel des gestes barrières est d’ailleurs l’objet des messages délivrés aux visiteurs locaux et internationaux dès leur arrivée à l’aéroport. Ils sont effectivement invités à adopter les bons gestes pour assurer le bien-être des visiteurs et de la population locale.

77 cas de COVID

La destination Tahiti et ses Îles rappelle avoir adopté un protocole sanitaire strict et novateur pour la réouverture de ses frontières internationales à partir du 15 juillet.

  • Un test RT-PCR à réaliser 3 jours avant l’embarquement ;
  • Une déclaration en ligne d’un formulaire ETIS tel un ESTA sanitaire ;
  • Un autotest RT-PCR à réaliser 4 jours après l’arrivée du visiteur. 

Ce protocole a fait ses preuves en permettant notamment de détecter et d’isoler rapidement, le 1er août dernier, le premier cas de touriste portant le virus Covid-19 à bord du Paquebot Paul Gauguin. Aucun autre cas de Covid-19 n’a été recensé auprès des passagers et membres d’équipage.

Néanmoins, depuis le 15 juillet, 77 autres cas ont été recensés au total. C’est l’augmentation qui a poussé les autorités locales à renforcer le protocole sanitaire.


Indicateur