Mercredi,  15 juillet 2020  1:43

La campagne « One Big Welcome » de Brand USA porte fruit, même au Québec


La campagne « One Big Welcome » de Brand USA porte fruit, même au Québec

29.5 milliards de dollars et une hausse de 4,3 millions de visiteurs internationaux : c’est ce que Brand USA aura apporté aux États-Unis au cours des quatre dernières années. En entrevue avec PAXnouvelles.com dans le cadre de la conférence Destinations International se déroulant hier au Palais des congrès de Montréal, le président et directeur général de Brand USA Christopher L. Thompson a expliqué pourquoi les États-Unis continuent de séduire les touristes québécois et comment les agents de voyages peuvent influencer leurs décisions.

Une campagne misant sur l’authenticité

« Voyager aux États-Unis, c’est d’abord et avant tout trois éléments : les destinations uniques au sein de cette immense destination, les expériences qui s’y trouvent, et les gens qui rendent tout ça possible », a déclaré Christopher L. Thompson.

C’est ainsi que la campagne numérique « One Big Welcome » a vu le jour : elle s’intéresse aux américains rendant ces destinations aussi attrayantes en exposant les raisons pour lesquelles ils aiment profondément leur ville, leur région, leur état. Artistes-peintres, restaurateurs, muséologues, tenanciers de bars, présidents d’entreprise, viticulteurs, tout le monde y est — aucun acteur, seulement de l’authenticité et du vrai.

« Puisqu’ils partagent une frontière avec nous, cette proximité fait naturellement des Canadiens de experts en tourisme aux États-Unis. C’est une relation très spéciale que nous avons. Il s’agit de notre marché le mieux établi, puisque les Québécois et Canadiens comprennent bien la diversité de notre pays, tant au niveau culturel que géographique, puisqu’ils vivent une situation similaire eux aussi. Cela dit, il y aura toujours de quoi les surprendre en matière de tourisme aux États-Unis », a ajouté Christopher L. Thompson. « Vous avez peut-être vu ceci et cela, pensant que vous avez fait le tour, mais vraiment, c’est impossible d’avoir tout vu ».

Comment les Québécois vont aux États-Unis et où vont-ils?

Sur la question du taux de change peu favorable entre les dollars canadiens et américains, Christopher L. Thompson ne soutient pas que cela affecte réellement les déplacements des voyageurs endurcis. « Évidemment que la hausse du dollar américain a porté un coup dur aux touristes canadiens traversant la frontière, plus que n’importe quel autre de nos marchés. Divers études nous ont toutefois démontré que les voyageurs canadiens ne se rendent pas moins aux États-Unis, mais qu’ils y dépensent de façon plus judicieuse ».

Et au-delà des efforts de relations publiques menés par Brand USA, c’est aussi les nombreuses nouvelles connexions offertes par les transporteurs qui font une différence. « Le trafic aérien compte pour beaucoup et la connectivité est la clé du succès en matière de tourisme; inutile de faire la promotion d’un endroit X s’il est pratiquement impossible de s’y rendre. Air Canada vole maintenant, par exemple, à Denver et Dallas et Washington, et évidemment que cela nous permet d’attirer plus de visiteurs de Montréal ».

Pour les moins curieux ou ceux disposant de moins de temps, les destinations typiques continuent de surfer sur une vague infinie de popularité. « La Floride et les états limitrophes du nord-est sont des destinations facilement accessibles et généralement appréciées des voyageurs québécois. Ce sont des destinations familières », a renchéri Christopher L. Thompson.

Brand USA, amoureux des agents

« Le travail des agents de voyage a tellement changé au cours de la dernière décennie. Mais malgré la peur qu’Internet allait tout gâcher, ils sont toujours là, et jouent un rôle plus important que jamais. Nos efforts de commercialisation du côté consommateur sont tout aussi important que ceux alloués aux agents, tant avec les nouveaux marchés comme la Chine que nos marchés établis, comme le Canada. »

De jolis résultats

L’office de commercialisation du tourisme aux États-Unis rapportait hier que ses efforts ont permis de gonfler les coffres américains de 29.5 milliards de dollars au cours des quatre dernières années selon une étude d’Oxford Economics; celle-ci démontre également que si 13,6 milliards ont été alloués en dépenses incrémentales produisant, du coup, 3,9 milliards de dollars en taxes locales et fédérales, et supportant plus de 51 000 emplois.

Au moyen de divers programmes marketing, un peu plus de 700 partenaires représentant différents segments du tourisme aux États-Unis et d’une approche multi-plateformes déployée à travers le monde, c’est une hausse plus de 4,3 millions de visiteurs internationaux qui ont franchi les frontières des 50 états et territoires depuis 2013.

Brand USA est un organisme combinant à la fois fonds publics et privés, partenaires du secteur commercial et gouvernemental. 90% des fonds récoltés par Brand USA sont directement réinvestis dans la promotion de la destination, avec seulement 10% des fonds réservés au roulement de l’organisme.

Indicateur