Japon : plus que jamais proche du Canada et du Québec


Japon : plus que jamais proche du Canada et du Québec
De gauche à droite : Joey Lanthier, Chef de service - Développement du chiffre d'affaires chez Air Canada; Schunichi Yamashita, directeur de l'office national du tourisme du Japon; Anick Savard, chef de service, gestion du chiffre d'affaires chez Air Canada; Rocky Lo, premier directeur - geston du chiffre d'affaires et Ventes chez Air Canada
Antoine Stab

C’est d’abord en tant que journaliste plein air qu'Antoine Stab a découvert le monde du voyage et son industrie. Français d'origine et québécois d'adoption, il se dit curieux de tout, autant ce qui se passe dans la cour arrière qu’à l’autre bout du monde.

Il y a des pays ou des destinations qui n'ont pas besoin de beaucoup de promotions touristiques pour faire rêver n'importe quel voyageur. Le Japon en fait partie.

Mais parce qu'il n'est jamais inutile de parler de sa destination, l'office national du tourisme du Japon était de passage hier (le 24 octobre) à Montréal, accompagné d'une dizaine de partenaires pour rencontrer de nombreux conseillers en voyage du Québec.

Parmi eux, Air Canada. Le 1er juin 2018, le transporteur a lancé un nouveau service sans escale entre Montréal (YUL) et Tokyo Narita (NRT). Après 18 mois d'exploitation, le succès de cette ligne aérienne ne se démord pas.

LIRE PLUS : Air Canada lance un service sans escale entre Montréal et Tokyo

« La demande est au rendez-vous, et ce toute l'année, pas seulement pendant la saison estivale. On a dû augmenter la capacité pour 2019 d'environ 30%. Pour cet hiver, on rajoute une fréquence de plus. On passe de trois à quatre vols par semaine pour répondre à la demande croissante », confie Anick Savard, chef de service, gestion du chiffre d'affaires chez Air Canada à PAX.

Été comme hiver, les vols sont assurés par le 787 Dreamliner de Boeing, dans sa configuration maximale de 297 sièges à bord.

330 000 Canadiens en 2018

L'ajout de cette ligne aérienne entre Montréal et Tokyo a évidemment permis de stimuler le trafic touristique en provenance du Canada. 

Selon l'Office National du Tourisme du Japon (JNTO), les chiffres du tourisme sont en progression constante. Plus de 330 000 Canadiens ont visité le pays en 2018, soit une augmentation de 8.2 % par rapport à 2017.

« Air Canada et son vol direct depuis Montréal ont été déterminants pour nous. En 2015, le taux d'arrivée pour le Québec était à seulement 2.5 %. Aujourd'hui, on est quasiment à 10 %. Nous sommes devenus une destination beaucoup plus accessible pour eux. Cela prend maintenant 12 heures de vol, sans changer de vol aux États-Unis ou à Vancouver. Moins de temps en déplacement, plus de temps à visiter le Japon ! » explique Schunichi Yamashita, directeur de l'office national du tourisme du Japon.

2020, année olympique

Ce succès ne risque pas de se démordre en 2020. Le Japon sera au centre de l'attention mondiale avec la tenue des Jeux olympiques à Tokyo, du 24 juillet au 9 août. 

Si le pays a accueilli 31 millions de visiteurs en 2018, il prévoit d'en recevoir environ 40 millions pour cette année olympique.

Schunichi Yamashita conseille aux voyageurs qui y seront de ne pas rester seulement à Tokyo durant cette période, mais d'en profiter pour aller explorer tout ce que le reste du Japon a à offrir.

« Ce sera un bon moment et une bonne opportunité pour aller visiter d'autres villes au Japon, comme Kyoto ou Osaka, ou des régions comme Kyushu et ses sources d'eau chaude. Notre pays a beaucoup plus à offrir que simplement Tokyo ! », recommande-t-il.

Pour faire connaître tous les attraits du pays, les autorités touristiques ont ainsi édité une brochure, « 100 expériences in Japan », des idées d'activités culturelles, artistiques, historiques, gastronomiques, sportives, en nature, ou encore relaxantes, sélectionnées parmi plus de 2 000 attraits.

« Ce sont des incontournables, des coups de cœur qui donneront des idées aux conseillers en voyage. Même les Japonais ne connaissent pas toutes ces activités ! » explique Schunichi Yamashita.

Pour consulter et télécharger cette brochure (en anglais), cliquez ici !

Indicateur