France: un certificat de rétablissement de la COVID peut-il remplacer la 3e dose? Pas si on est Canadien!


France: un certificat de rétablissement de la COVID peut-il remplacer la 3e dose? Pas si on est Canadien!
Mélanie Paul-Hus, directrice d'Atout France Canada.
Pax Global Media

Si on se fie à ce que disent les médias français à propos du «pass vaccinal» (désormais exigé dans tous les lieux accueillant du public en France), on pourrait croire qu'un certificat de rétablissement de la COVID peut remplacer la troisième dose du vaccin pour obtenir le pass

Attention, prévient toutefois Mélanie Paul-Hus, directrice d'Atout France Canada : cela ne s’applique PAS aux Canadiens.

En effet, le rétablissement de la COVID est considéré comme équivalent à la dose de rappel « pour les personnes qui ont connu la COVID en Europe » – mais pas pour celles qui l’ont connue hors de l’Europe.

« Les certificats de rétablissements de la COVID non européens ne sont pas reconnus. Pour les Canadiens, la dose de rappel est donc incontournable », indique Mélanie Paul-Hus.

Précisons que la dose de rappel doit avoir été reçue au minimum sept jours et au maximum sept mois avant l’arrivée en France. À partir du 15 février, le minimum demeurera de sept jours, mais le maximum passera à quatre mois moins sept jours

« Mais le message à communiquer aux Canadiens, c'est que s’ils envisagent de voyager bientôt en France, ils doivent obtenir leur dose de rappel », insiste Mme Paul-Hus.

La directrice d'Atout France Canada juge primordial d’apporter cette précision pour éviter la confusion, sachant que de nombreux Québécois et Canadiens s’informent auprès de sources françaises et/ou européennes, lesquelles ne présentent habituellement pas cette importante nuance.

Un pass exigé dans tous les lieux accueillant du public

Rappelons qu’en France, dans le cadre du renforcement des outils de gestion de crise sanitaire, le « pass sanitaire » est devenu le « pass vaccinal » pour les personnes âgées de plus de 16 ans. (Le pass sanitaire « activités » demeure en vigueur pour les mineurs âgés de 12 à 15 ans.)

Depuis le 24 janvier, le « pass vaccinal » est obligatoire pour les personnes de 16 ans et plus dans les lieux accueillant du public (à l’exception des établissements de santé et sociaux). Cela comprend :

  • bars et restaurants (à l'exception de la restauration collective, de la vente à emporter de plats préparés et de la restauration professionnelle routière et ferroviaire ) ;
  • activités de loisirs (cinémas, musées, théâtres, enceintes sportives, salles de sport et de spectacle...) ;
  • foires, séminaires et salons professionnels ;
  • grands magasins et centres commerciaux (par décision du préfet) ;
  • transports interrégionaux (avions, trains, bus).

LIRE PLUS – France : voici le calendrier d’allègement des mesures sanitaires 

Par ailleurs, lors d’une conférence de presse le 20 janvier, le premier ministre français Jean Castex a présenté un calendrier de levée des mesures sanitaires en France

Le calendrier :

2 février

  • Levée des jauges dans les établissements accueillant du public assis (stades, salles de concerts, théâtres…). Pour accéder à ces lieux, le port du masque reste obligatoire.
  • En entreprise, le télétravail ne sera plus obligatoire, mais restera recommandé.
  • Fin de l'obligation du port du masque en extérieur.

15 février

16 février

  • Les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, pourront rouvrir dans le respect du protocole sanitaire.
  • Les concerts debout pourront reprendre dans le respect du protocole sanitaire.
  • La consommation sera à nouveau possible dans les stades, cinémas et transports, de même que la consommation debout dans les bars.





 Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur