Mercredi,  30 novembre 2022  11:41

France: un bon été grâce au rebond des clientèles internationales, mais des incertitudes pour le futur


France: un bon été grâce au rebond des clientèles internationales, mais des incertitudes pour le futur
Pax Global Media

L’été 2022 a permis à la France de retrouver des flux de fréquentation en ligne avec les niveaux d’avant crise de la COVID. En effet, la clientèle étrangère a effectué son grand retour dans l’Hexagone – y compris les Canadiens.

La « Note de conjoncture de l’économie touristique » d’Atout France pour le mois de septembre révèle que, pour la période de janvier à août 2022, les arrivées aériennes vers la France au départ du Canada ont représenté 91,1 % de ce qu’elles étaient au même moment en 2019.

Et si on ne tient compte que du mois d’août 2022, les arrivées aériennes vers la France au départ du Canada étaient supérieures de 9,7 % à celles du même mois avant la pandémie.

« Notre capacité aérienne a mieux récupéré que pour bien d’autres marchés internationaux », mentionne Mélanie Paul-Hus, directrice d'Atout France pour le Canada.

LIRE PLUS – Atout France se félicite du succès de Destination France 2022 


Toujours selon le rapport d’Atout France, le grand retour de la clientèle étrangère dans l’Hexagone a également été palpable au chapitre des recettes touristiques. Les recettes du tourisme international ont ainsi atteint 7,5 G€ en juillet, un montant quasiment équivalent à celui de 2019 et en forte progression par rapport à 2021.

« Cette reprise est toutefois inégale selon les clientèles : alors que les Américains et les Européens sont le plus souvent en avance sur 2019, les clientèles asiatiques restent absentes », note Atout France.

Le rapport relève par ailleurs que le tourisme intérieur s’est avéré légèrement moins solide que l’été dernier « alors que les Français ont repris les voyages à l’international ». Toutefois, le choix des vacances en France est resté très prioritaire dans la continuité de 2021 qui avait été une année exceptionnelle.


Perspectives contrastées pour l’automne

La « Note de conjoncture de l’économie touristique » avance que, pour ce qui concerne l’automne, les perspectives sont davantage contrastées.

Ainsi, les carnets de commandes dans l’aérien poursuivent leur redressement, mais demeurent en recul par rapport à 2019. Pour ce qui est des réservations aériennes du Canada vers la France par exemple, elles accusent un retard de 12,8 % pour la période de septembre à novembre 2022 (comparé à 2019).

« Surtout, la filière touristique va être de nouveau confrontée à des chocs exogènes : l’explosion des tarifs énergétiques va jouer sur la rentabilité et les coûts des exploitants, tandis que la demande pourra être impactée par le poids de l’inflation », souligne-t-on.

En revanche, la filière MICE (acronyme pour meetings, incentives, conferences et exhibitions) devrait poursuivre son rebond, n’étant pas encore impactée par le contexte international.






Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur