Vendredi,  26 novembre 2021  22:37

Cuba met à jour les conditions d’entrée pour les passagers canadiens


Cuba met à jour les conditions d’entrée pour les passagers canadiens

Le 6 septembre, Cuba a publié une mise à jour de ses conditions d’entrée pour les passagers canadiens.

Les Canadiens voyageant sur des vols directs entre le Canada et Cuba n'ont pas besoin de faire le PCR avant de voyager. C’est aussi le cas pour les Cubains et autres étrangers qui voyagent sur ces vols et qui ont une résidence ou un visa canadien, et qui voyagent directement du Canada à Cuba.

LIRE PLUS – Tourisme Cuba : Carmen Casal sera remplacée à Montréal 

À l’arrivée à Cuba

À l’arrivée à Cuba, tous les passagers doivent subir un contrôle de température, passer un test PCR Covid-19 (gratuit) et remplir un formulaire de déclaration de santé (remis à bord du vol).

Les touristes canadiens n'ont pas besoin de faire quarantaine s'ils se rendent dans un hôtel tout compris et ils peuvent utiliser toutes les installations de l'hôtel.

Cependant, durant les 24 premières heures, les clients doivent rester dans leurs hôtels réservés, porter un masque et respecter la distanciation sociale, et ce, jusqu'à l'obtention des résultats (24 heures) du test PCR pratiqué à l'aéroport cubain à leur arrivée.

« En résumé, un passager régulier allant du Canada à Cuba dans un forfait tout compris n'a besoin que de son passeport en cours de validité, de sa carte touristique et d'une assurance Covid (également incluse dans les forfaits touristiques) ou l’acheter sur place à l'aéroport de Cuba pour l'équivalent de 30 $US couvrant jusqu'à 21 jours de séjour », mentionne le site gocuba.ca.

Quant au test PCR dont les Canadiens ont besoin pour rentrer au Canada, il se fait directement dans les hôtels et coûte l'équivalent de 30 $US (payable sur place, par visa ou carte de débit/visa ou de crédit des banques canadiennes), ajoute-t-on.

Excursions limitées

La mobilité des visiteurs canadiens à Cuba demeure limitée « en raison du stade actuel de la pandémie et pour la sécurité des touristes et des citoyens cubains ».

Les excursions sont donc restreintes aux zones touristiques de Varadero et Cayo Coco (Cayo Coco, Cayo Guillermo et Cayo Cruz).

« Cela signifie que les touristes pourront profiter des excursions, de marinas, de centres commerciaux, de restaurants, etc. dans ces zones touristiques [mais] ils ne peuvent pas visiter le reste de l'île. »

Limitation des bagages annulée

Par ailleurs, la limitation des bagages qui était en place pour les passagers arrivant par les aéroports de Cayo Coco et de Varadero est annulée à partir d’aujourd’hui (7 septembre).

« La quantité et les spécifications des bagages d’accompagnement seront déterminées par la politique établie par chaque compagnie aérienne », précise-t-on.

Cubains séjournant dans des maisons privées

Parallèlement, on souligne que les citoyens cubains qui envisagent de séjourner dans des maisons privées avec leurs familles doivent rester en quarantaine pendant 14 jours dans des hôtels spécifiques désignés pour quarantaine, qui doit avoir lieu au premier point d'entrée à Cuba.

Les Cubains séjournant dans des maisons privées peuvent réserver leur hôtel de quarantaine en ligne, via les sites Web suivants :

Les visiteurs d’autres pays

Le ministère du Tourisme de la République de Cuba a aussi annoncé qu’à partir du 15 novembre, les protocoles sanitaires hygiéniques seront assouplis à l’arrivée des voyageurs d'autres pays.

Dès lors, on se concentrera sur la surveillance des patients symptomatiques et la prise de température. Des tests diagnostiques seront effectués de manière aléatoire, aucun test PCR ne sera exigé à l’arrivée et le certificat de vaccination des voyageurs sera reconnu.

Le ministère précise que cet assouplissement progressif des protocoles sanitaires est envisageable « compte tenu des progrès réalisés dans le processus de vaccination à Cuba, de son efficacité démontrée et de la perspective que plus de 90 % de la population complète achèveront les calendriers vaccinaux en novembre ».

On mentionne que l’ouverture du marché intérieur touristique sera progressivement mise en place en correspondance avec les indicateurs épidémiologiques de chaque territoire.




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur