Dimanche,  5 décembre 2021  19:03

Cuba s'apprête-t-il à exiger un certificat PCR COVID-19 négatif des voyageurs dès janvier ?


Cuba s'apprête-t-il à exiger un certificat PCR COVID-19 négatif des voyageurs dès janvier ?

Selon des sources non officielles, Cuba pourrait exiger un certificat RT-PCR COVID-19 négatif de tous les voyageurs internationaux souhaitant se rendre sur l’île, et ce, dès le 1er janvier 2021.

Selon ces sources, le test devrait avoir été réalisé par un laboratoire certifié dans le pays d’origine dans les 72 heures précédant l’arrivée. Les autres mesures continueraient de s’appliquer.

LIRE PLUS – À propos de la fusion monétaire à Cuba…  

Il est important de souligner que PAX n’a pas encore pu confirmer cette information – qui ne semble pas encore avoir été publiée sur le site officiel du ministère de la Santé publique de la République de Cuba. On n’en trouve pas encore mention non plus dans des médias officiels de l’île, comme Granma (l’organe officiel du Comité central du parti communiste cubain).

Au moment de mettre en ligne, nous n’avons pas pu joindre la section Tourisme du Consulat général de Cuba à Montréal.

Un avis signé par le ministre de la Santé ?

Néanmoins, l’information sur cette possible nouvelle exigence des autorités cubaines circule actuellement sur les réseaux sociaux. Elle prend la forme d’un avis signé par le ministre de la Santé publique de Cuba, José Portal Miranda.

Cet avis – dont l’authenticité demeure à confirmer, répétons-le – stipule notamment ceci [traduction libre] :

« Compte tenu de la situation épidémiologique internationale liée à la pandémie de la COVID-19 et du pourcentage élevé de cas importés détectés lors de l’ouverture des aéroports internationaux, il a été décidé d’exiger, à compter du 1er janvier 2021, à tous les voyageurs internationaux, qu’ils soumettent une attestation avec résultat négatif d’un PCR-RT pour SARS Cov-2, d’un laboratoire certifié dans leur pays d’origine et réalisée dans un délai de 72 heures avant l’arrivée à Cuba, sans modifier les mesures d’hygiène sanitaire déjà mises en œuvre aux frontières du pays. »

Sur sa page Facebook, l’entreprise AeroCuba, qui offre des vols nolisés entre Miami et Cuba, semble confirmer la directive – mais il ne s’agit évidemment pas d’une source officielle. Le site web d’actualité Directorio Cubano fait aussi mention de la nouvelle, en précisant qu’il vérifiera sa véracité dans les prochaines heures.

PAX fera de même !



Indicateur