COVID-19 : la Repdom entame le processus de désescalade


COVID-19 : la Repdom entame le processus de désescalade
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Après avoir mis en place un plan de prévention et d’urgence pour faire face à la COVID-19 au début de février, la République dominicaine vient d’entamer le processus de désescalade.

LIRE PLUS : La République dominicaine détaille sa stratégie contre le COVID-19

La phase 1 de ce processus a débuté mercredi dernier, 20 mai. Si la Repdom chemine vers un retour à la normale, elle est toutefois encore loin du compte.

Ainsi, les frontières du pays resteront fermées par voie terrestre, maritime et aérienne jusqu’au 2 juin. Tous les vols à destination et en provenance du pays demeureront suspendus jusqu’à cette date, tout comme les arrivées et départs de croisières dans tous les ports du pays. La date officielle de réouverture des frontières n’a pas été confirmée.

LIRE PLUS - VIDÉO : la COVID fait-elle de l’ombre aux destinations soleil ?

Par ailleurs, les activités dans les bars et clubs restent suspendues jusqu’au 2 juin. Également, les événements nationaux et internationaux et spectacles publics, culturels, artistiques et sportifs restent suspendus pour la même période. De plus, le couvre-feu national a été prolongé jusqu’au 1er juin (de 19 h à 7 h du lundi au samedi et de 17 h à 5 h le dimanche).

Les autorités dominicaines ajoutent qu’il demeure obligatoire de garder la distance sociale et de porter des masques dans tous les espaces publics, comme les banques, les supermarchés et les bureaux, entre autres.

Ce processus de désescalade fait suite au plan de prévention et d’urgence qui a été mis en place par la Repdom en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS). La première phase de ce plan était entrée en vigueur au début de février; la deuxième, comportant des mesures préventives supplémentaires, le 1er mars; et la troisième, avec de nouvelles mesures encore, le 17 mars.

LIRE PLUS - VIDÉO : un message d'encouragement de... Cosette Garcia

Indicateur