Un succès retentissant pour le Dia de Muertos du Mexique


Un succès retentissant pour le Dia de Muertos du Mexique

Tradition reconnue au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2003, le Jour des morts prenait place ce weekend au Vieux-Port de Montréal au moyen d'une vaste célébration organisée par le Conseil de promotion touristique du Mexique. Il s'agissait de la plus importante célébration du genre hors-Mexique à prendre place cette année et son organisation aura nécessité des investissements majeurs de la part des divers intervenants afin de mieux faire connaitre la richesse culturelle mexicaine.

Une cinquantaine d'agents de voyages ont participé aux festivités, une participation jugée réussie par le Conseil de promotion touristique du Mexique qui s'affaire à faire connaitre sa richesse culturelle aux québécois.

"Nous sommes très heureux de la participation et de l'enthousiasme de ce weekend, c'est un gros succès pour un premier événement du genre. Nous essayons de faire connaitre la culture mexicaine parce que oui, nous avons de sublimes plages, mais le Mexique a tellement plus à offrir", s'est enthousiasmée Fernanda Rosas, directrice du Comité de promotion touristique du Mexique à Montréal. "Nous voulons remercier nos partenaires Aeromexico et Canandes, notamment pour la présentation très intéressante de Patricia Perez".

L'événement s'étalait sur plusieurs jours à l'espace Scéna et a même accueilli un groupe d'artistes mexicains ayant construit un autel des morts pour le moins spectaculaire d'une ampleur jamais vue au nord de la frontière.

"Il s'agit de l'une des journées de l'année les plus significatives dans notre culture", a insisté le consul général du Mexique à Montréal, Alejandro Estivill.

Tradition très près du coeur des citoyens intra et hors Mexique, le Jour des morts est l'occasion d'honorer pendant deux jours la mémoire des défunts, des amis et de la famille, en chantant des cantiques et mangeant une multitude de petits plats (dont un pain créé spécialement pour l'occasion... et du vin!) qui plaisaient particulièrement à ceux ayant trépassé. Un autel est construit chaque année et est bordé d'innombrables bougies pour permettre aux endeuillés de se recueillir.

"Nous ne célébrons pas la mort, mais bien les morts. La nuance est importante. Ce n'est pas l'Halloween!", a spécifié d'emblée Patricia Perez, vice-présidente Opérations et produits chez Canades International Tours. "Les agents présents étaient étonnés de connaitre la signification de ces festivités et impressionnés de l'ampleur de ce recueillement qui se veut avant tout familial".

Untitled-14.jpg

Untitled-11.jpg

Untitled-1.jpg

Untitled-12.jpg

Indicateur