Une seule agente québécoise parmi les lauréates des 7th Annual Karisma Awards


Une seule agente québécoise parmi les lauréates des 7th Annual Karisma Awards

La direction des Karisma Hotels & Resorts a tenu la semaine dernière au El Dorado Royale, situé en Riviera Maya, ses 7th Annual Karisma Awards destinés à récompenser les entreprises et agents nord-américains qui ont atteint les niveaux (Diamonds) de ventes qu’elle récompense.  Des dizaines de plaques ont été attribuées lors de cette soirée qui s’est achevée par la distribution de 100 000$ en argent parmi les lauréats, une autre expression de la grande reconnaissance de Karisma à l’égard de ses meilleurs représentants. La plupart des récipiendaires de ce gala annuel étaient des agents de voyages américains et un certain nombre de Canadiens. Exception faite de Sylvie Murdock, chef des ventes de Transat Tours, venue chercher un prix au nom de son entreprise, une seule agent québécoise est montée sur scène, Martine Phaneuf, propriétaire de Vacances Le Faubourg à Boisbriand, qui a été récompensée pour son niveau Diamonds 2.  Comment expliquer que si peu de Québécois et Québécoises se voient décerner un prix lors de ces Annual Karisma Awards alors qu’il se vend tant de destinations soleil au Québec? Interrogée à ce sujet par PAX Nouvelles lors de notre séjour au El Dorado Hotel, la directrice des ventes nationales de Karisma, la Canadienne Sabrina Filatow, pense que bon nombre d’agents du Québec ne sont pas inscrits au GIVC, le Gourmet Inclusive Vacation Consultant, le très généreux programme de récompenses offerts aux agents de voyages par Karisma. Une Québécoise satisfaite        S’il y a une Québécoise qui connaît et qui apprécie à fond Karisma, c’est bien Martine Phaneuf,  qui avait obtenu une invitation à venir chercher un prix pour la deuxième année consécutive.  Les Diamond s’obtiennent par la quantité de nuitées vendues en une année.  Elle avait obtenu la reconnaissance de niveau 1 l’an dernier et a progressé d’un autre niveau cette année. Elle vise dans le futur à monter 3, puis 4 et le sommet, le niveau 5.   La propriétaire de Vacances Le Faubourg, une agence qui se spécialise dans le haut de gamme, dit avoir découvert la chaîne Karisma, qui comprend les hôtels El Dorado (adultes), Generations Resorts (famille) et Azul (famille), lors d’un voyage de familiarisation.  Elle a été notamment été séduite par le plan Gourmet Inclusive, la qualité supérieure des chambres, de la nourriture et de l’alcool. Autre avantage inestimable à ses yeux,  la qualité du service avec les agents de voyages et la clientèle.  En quelques heures souvent, par un seul courriel, les problèmes soulevés par un client sont réglés. «Un service qui est au-delà de ce que l’on peut espérer, souligne-t-elle.  Karisma est très près des agents. C’est ce qui est merveilleux avec cette entreprise». Elle apprécie tout autant le programme Incentive destiné aux agents qui est à son avis l’un des meilleurs sur le marché. Ce plan leur vaut de plus en plus de récompenses pour l’agent ou ses clients, selon la façon dont il veut l’utiliser.  En outre, Karisma ne lésine pas sur les moyens lors de son opération grande séduction à Riviera Maya. Tous les récipiendaires de prix étaient reçus gratuitement durant plusieurs jours sur le site des hôtels El Dorado et leur a organisé deux soirées thématiques exceptionnelles avec repas, l’un Bikers, l’autre Arabian Night avec des danseuses de baladi et de véritables chameaux.  À chaque année, les organisateurs reviennent avec de nouvelles thématiques même si la facture doit être affolante! À nous d’éduquer les clients Martine Phaneuf observe que Karisma est encore méconnue au Québec, mais dit ne pas avoir de difficultés à le vendre à sa clientèle malgré des prix supérieurs à d’autres chaînes. «Les clients veulent découvrir de nouveaux produits. C’est à nous à les éduquer», dit-elle. De son côté, la direction des Karisma Hotels & Resorts déploie de plus en plus d’efforts pour se faire connaître auprès de la clientèle canadienne et québécoise. Elle a établi des partenariats avec des entreprises canadiennes (tout son bœuf provient du Canada), elle a nommé un directeur du développement des affaires à Toronto, Alex Portman, le gérant du Azul Fives est un Québécois, l’une de ses agents aux ventes internes, Stéphanie Pincince, est étalement Québécoise, et pour le marché du Québec, Karisma a commencé à faire traduire des documents et une partie de son site web en français.  Malgré son excellence et la qualité supérieure de son produit, il lui reste toutefois de grands pas à franchir avant de rayonner au Québec autant que les Club Med. Agrandissement de l’Azul Fives Les propriétaires du Azul Fives de la Riviera Maya ont profité de la tenue des 7th Annual Karisma Awards pour présenter leurs nouvelles installations aux agents venus des quatre coins de l’Amérique.  Lors de la visite, des ouvriers mexicains s’affairaient à compléter la finition d’un tout nouveau pavillon comprenant 120 chambres, dont 64 suites. Avec cet agrandissement réalisé au coût de 40 millions de dollars, l’Azul Fives passera de 360 à 480 chambres et suites.   Dans le cadre de cette expansion, l’ancien stationnement de l’hôtel a été transformé en mini plaza, 4 nouveaux restaurants, dont une réplique d’une ancienne cantine mexicaine, ont été ajoutés et le lobby de l’hôtel a été entièrement réaménagé.  Les travaux devaient être complétés vers le 15 décembre. Et ce n’est pas terminé.  Pour répondre aux besoins engendrés par l’augmentation du nombre de clients, la plage qui donne derrière l’établissement sera agrandie d’une centaine de pieds.  Transat Tours détient l’exclusivité pour le Québec de cet hôtel où séjournent annuellement un grand nombre de touristes québécois.

 

Indicateur