Sandos se lance dans le haut de gamme avec Palmaïa


Sandos se lance dans le haut de gamme avec Palmaïa
Anne Palardy, BDM Sandos Hotels & Resorts, pose avec Roxanne Auger-Hamelin et Gustavo Moor, BDM de Sunwing Québec.
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Le 20 février, Sandos Hotels & Resorts a annoncé le lancement d’une nouvelle marque haut de gamme devant quelque 80 professionnels. Le premier rejeton de cette marque baptisée Palmaïa verra le jour en juin sur la Riviera Maya.

Le Palmaïa Riviera Maya deviendra le cinquième établissement mexicain de Sandos. De plus en plus prisée des Québécois, la chaîne espagnole s’est félicitée, hier, d’une croissance de 60 % des ventes au Québec en 2018.

« Nous sommes heureux d’entendre de plus en plus parler français dans nos hôtels. Nous trouvons que les Québécois amènent encore plus de joie de vivre dans nos hôtels », soulignait Daniel Gerlach, directeur commercial.

Le Palmaïa Riviera Maya sera le benjamin d’une belle famille englobant aussi le populaire Sandos Playacar Beach Resort (qui sera son voisin immédiat à Playa del Carmen), le Sandos Cancun Lifestyle Resort (qui arbore lui aussi 5 étoiles et qui est orienté adultes sans toutefois refuser les enfants), le Sandos Caracol Eco Resort (très prisé des familles, notamment grâce à son parc aquatique) et le Sandos Finisterra Los Cabos.

« C’est un véritable petit bijou », commentait Anne Palardy, à propos de cet établissement de Los Cabos.

 La BDM se réjouissait de ce que le « secret le mieux gardé de Sandos » soit, dans les faits, de moins en moins secret, et ce, notamment grâce à Sunwing (partenaire de la soirée) qui dessert directement Cabos de Montréal et Ottawa tous les jeudis.

Sandos Hotels & Resorts exploite aussi des hôtels en Espagne… mais ceux-ci n’ont été qu’évoqués, hier.

Palamaïa : intégrer le luxe à la nature

En fait, les représentants de Sandos ont braqué les projecteurs sur le futur Palmaïa Riviera Maya. « Ce sera un établissement 5 étoiles, familial, super exclusif, de 314 suites », s’enthousiasmait Daniel Gerlach. « J’ai visité le chantier au mois de novembre. Ça promet d’être de toute beauté : on intègre le luxe à la nature ! », ajoutait Anne Palardy.

Le Palmaïa Riviera Maya proposera trois catégories de chambres. Réparties entre sept bâtiments de quatre étages, toutes les suites offriront vue sur la mer. L’établissement familial ne comportera pas de section réservée aux adultes. Toutefois, sa clientèle pourra accéder à tous les services du Sandos Playacar voisin, y compris ceux de sa section adultes (mais la réciproque ne sera pas permise).

Parmi les autres installations, il y aura :

  • un luxueux spa Jungle qui proposera une multitude de soins spéciaux, notamment des séances traditionnelles de sudation traditionnelle mexicaine
  • un Jungle Gym entièrement équipé pour ceux qui aiment rester en forme pendant leurs vacances
  • des restaurants, qui utiliseront des ingrédients et des produits frais pour la préparation des repas, achetés le jour même aux communautés locales; deux bars près de la piscine
  • une piscine à débordement et des jacuzzis en plein air
  • un service de table à la plage
  • des chaises longues balinaises

Répondre à la demande pour le haut de gamme

En entrevue, Daniel Gerlach expliquait que Sandos a décidé d’investir le créneau haut de gamme avec une marque spécifique en réponse à la demande.

« La demande pour les établissements 5 étoiles est en plein essor au Mexique. Nous constatons aussi un intérêt de notre clientèle pour les établissements plus exclusifs. Nous avons la chance de pouvoir compter sur une bonne proportion de clients répétitifs. Nous tenons à satisfaire les exigences de cette précieuse et fidèle clientèle. »

L’équipe de Sandos Hotels & Resorts : Elizabeth Cervantes, directrice des ventes, Anne Palardy, gestionnaire du développement des affaires, Daniel Gerlach, directeur commercial et Heidi Verschaeve, directrice du développement commercial.

L’ouverture du Palmaïa Riviera Maya est-elle le prélude à celle d’autres établissements de la nouvelle marque ? « C’est l’idée ! », dixit Daniel Gerlach. 

On en saura davantage sur ce prometteur établissement dans la prochaine brochure générale de Sandos ainsi que dans la brochure mariage (le Palmaïa Riviera Maya proposera deux forfaits mariage). Ces deux brochures seront disponibles sous peu.

Entre-temps, Anne Palardy ne saurait trop encourager les conseillers qui ne l’ont pas déjà fait à adhérer au programme de récompenses SMART de Sandos qui est « l’un des plus généreux », selon elle.

« L’essayer, c’est l’adopter », a approuvé à haute voix un conseiller, au grand plaisir de la BDM.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Indicateur