PAX à destination : Lotus Blanc Resort, une séduisante oasis cambodgienne


PAX à destination : Lotus Blanc Resort, une séduisante oasis cambodgienne
Marie-Eve Vallières

Marie-Eve est une Montréalaise pour qui le voyage n'a plus de secrets. Ayant vécu à Londres et en France, elle nourrit une soif d'aventure et de découverte depuis maintenant neuf ans. 29 pays plus tard, Marie-Eve continue de bourlinguer à travers le monde.

Combinaison réussie du style néo-Khmer et classique français, le Lotus Blanc Resort est un hôtel comme il s’en fait peu au Cambodge. Luxueux, spacieux et accueillant, il se démarque de ses compétiteurs locaux par ses installations contemporaines sans pour autant être dépourvues de personnalité.

Inauguré en 2007, le complexe hôtelier compte une centaine de chambres divisées en quatre catégories. PAX a pu faire l’expérience de la Landmark Room : 40 mètres carrés, dont un balcon surplombant la cour intérieure verdoyante, dotée d’une vaste salle de bain avec douche en pierre, d’un lit king et d’une aire de détente avec canapé. Le bois franc, omniprésent, confère un aspect à la fois actuel et convivial au lieu. Vraiment, des chambres tout confort, auxquelles on accède en pénétrant d’élancés corridors ouverts sur l’extérieur.

Détente et repos

Aux étages inférieurs sont logés les divers restaurants et commodités de l’hôtel, dont la splendide piscine Tropi-Coco de 25 mètres, bordée de luxuriants palmiers et petits bassins de lotus. Avec des températures avoisinant les 35 degrés Celsius même en février, inutile de dire que c’est aux hamacs de cette oasis que se déroulent la majorité des après-midis à destination, bouteille de bière Angkor à la main. Notons aussi la présence sur place d’une salle de sports, d’une boutique de souvenirs de qualité et d’un spa. Ce dernier offre une panoplie de soins issus de la tradition khmère, dont l’aromathérapie et les traitements enveloppants aux herbes cambodgiennes… pour une poignée de dollars. À essayer sans faute!

Saveurs locales à l'honneur

En ce qui a trait à la gastronomie, PAX a pu tester deux restaurants, le Damnak et le Blanc. Aucun des deux n’a déçu par leurs saveurs locales habilement apprêtées; notons plus particulièrement le poisson de style amok au lait de coco et l’étonnante salade de lotus. Le buffet du petit-déjeuner est somptueux et ne laissera aucun excursionniste sur sa faim, même aux aurores. Et que dire du personnel, exemplaire et prompt, sinon qu’il facilite un séjour déjà pourtant dépourvu de défauts.

Une localisation enviable

Le Lotus Blanc Resort est avantageusement situé à mi-chemin entre l’aéroport de Siem Reap et le centre-ville, où foisonnent marchés de nuit et bouis-bouis ainsi que les temples d’Angkor. Si les plus douillets s’en tiendront aux taxis privés pour se déplacer, les plus téméraires, eux, oseront la balade en tuk-tuk, qui ne manquera pas de donner des sensations fortes à ses occupants.

À tous les égards, le Lotus Blanc Resort se sera révélé être une surprise fort agréable à proximité de certains des plus ahurissants temples de la planète, certes, mais aussi de la riche culture cambodgienne qu’il fait bon découvrir.

6 raisons de séjourner au Lotus Blanc Resort

  • Proximité des temples
  • Possibilité de faire préparer une boite à lunch à manger sur place (parfaite pour les excursions)
  • Environnement contemporain et accueillant
  • Chambres avec balcon avec vue tropicale
  • Soins et traitements originaux et plus qu’abordables au spa
  • Piscine agréable et rafraichissante

Notre journaliste a voyagé au Cambodge sur l’invitation de GLP Worldwide et de Cathay Pacific.

Indicateur