Karisma : mise à pied de tous les représentants au Canada


Karisma : mise à pied de tous les représentants au Canada
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Karisma Hotels and Resorts a aboli, hier, tous les postes de BDM au Canada. Mais n'en doutez pas : Mireille Moutou restera dans l’industrie du voyage ! 

« Mon amour du voyage vient de très loin ! Quand j’étais petite fille à l’île Maurice, je plaçais une chaise sur le patio face à l’atelier de mon père et je m’imaginais être dans un avion. Je savais déjà que le voyage serait mon destin ! »

N’étant pas de nature anxieuse, Mireille Moutou ne s’est pas trop inquiétée lorsqu’on l’a invitée à contacter le bureau-chef de Karisma, hier. Elle a d’abord pensé que ça concernait le remplacement du BDM de l’Ontario, dont le poste était vacant depuis la fin janvier. Le ton de la voix de son interlocutrice, beaucoup moins enjoué que d’habitude, lui a aussitôt fait comprendre que son poste était coupé.

« Ma collègue Debbie Girard perd aussi son emploi. On ne sait pas exactement ce qui motive cette décision corporative, car les ventes étaient bonnes. Au Québec où on ouvrait le territoire, on était toujours en progression », dit-elle.

Mireille Moutou croit comprendre que Karisma a décidé de concentrer ses efforts sur le vaste marché des États-Unis, où la situation nécessite d’agir plus férocement. 

Karisma ne renonce pas au Canada

Pour sa part, Karisma a tenu à souligner l’abolition des postes de BDM au Canada ne signifie pas qu’elle renonce au marché canadien.  La chaîne fait valoir qu’une équipe demeure dédiée au Canada. Cette équipe inclut Marilyn Cairo (directrice principale, Ventes au détail, Amérique du Nord), Gabriel Rodriguez (directeur des ventes, en poste depuis trois ans à Toronto) et Maddie Blouin (qui soutient les agents canadiens depuis le Mexique).

« Nous sommes reconnaissants des relations solides nouées au cours de la dernière décennie et sommes impatients de renforcer nos partenariats avec des agents et des opérateurs au Canada au cours des mois et des années à venir, à mesure que Karisma présentera de nouvelles propriétés et initiatives passionnantes », a déclaré Kelly Poling, directrice générale de Premier Worldwide Marketing, représentant mondial de Karisma.

Mireille Moutou tournée vers l’avenir

Mireille Moutou travaillait pour Karisma depuis le 1er août 2015. Il y a tout près de quatre ans, donc. Déçue, elle l’est un peu. Mais amère, pas du tout !

« Bien sûr, j’ai été un peu déstabilisée quand j’ai appris la nouvelle. Il n’en demeure pas moins que les gens de Karisma sont de bonnes personnes et que le produit Karisma est magnifique. J’ai adoré travailler pour cette chaîne. Ç’a été une très belle aventure ! »

Mireille Moutou se tourne maintenant vers l’avenir. Avec confiance.

« Ça fait 30 ans que je suis dans le tourisme, j’en ai vu d’autres ! », témoigne celle qui a vécu un véritable deuil après sa séparation de Transat il y a huit ans.

Mireille Moutou, rappelons-le, a travaillé pour Transat pendant 19 ans, de 1992 à 2011. Par la suite, la diplômée en tourisme du Collège Lasalle a oeuvré au sein de Thomas Cook puis chez Vacances Air Canada, avant d’arriver chez Karisma.

« Ma porte est grande ouverte ! »

Sans fausse modestie, Mireille Moutou se félicite de l'excellente relation qu'elle a su établir avec les conseillers en voyages tout au long de son parcours.

« Je me flatte de croire que je suis bien appréciée des agents. Nous avons développé une très belle complicité au fil des années. Nous nous aidons et nous nous respectons mutuellement. Depuis mes débuts dans l’industrie, je suis fidèle à mes valeurs qui sont axées sur le service à la clientèle et sur le partenariat avec les agents. »

S’il n’en tient qu’à elle, ça ne sera pas long avec qu’elle se remette en selle.

« Je n’ai pas spécialement envie de prendre l’été off ! Je ne m’imagine pas ne rien faire pendant longtemps. D’ailleurs, je n’ai jamais été longtemps sans travailler. J’entends donc considérer rapidement mes options. Moi, je suis une fille de produits, je suis une fille de terrain. Ma force, c’est le service à la clientèle, le rapport avec les agents. Ma porte est grande ouverte ! »

 On peut joindre Mireille Moutou à mireille.62@live.ca ou au 514 431-0655

Indicateur