Samedi,  28 novembre 2020  23:23

Jasette avec une cliente de Sunwing en Repdom : « Je me sens plus en sécurité ici qu’à la maison ! »


Jasette avec une cliente de Sunwing en Repdom : « Je me sens plus en sécurité ici qu’à la maison ! »
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Après avoir enduré la pandémie de COVID-19 pendant des mois, Anouk Richard a décidé qu’il était temps de prendre une pause de tout cela. La résidente de Mont-Tremblant en avait bien besoin, élevant sept enfants avec son partenaire, Éric. Et comme elle travaille dans un foyer pour personnes âgées, la pandémie commençait aussi à peser vraiment lourd sur sa santé mentale.

C'est ainsi que Mme Richard a fait ce qu’encore peu de Canadiens osent faire en ces temps incertains : elle a réservé des vacances.

« J’avais besoin de repos », explique celle qui part habituellement deux fois en vacances par année. « Nous n’avions pas voyagé depuis un an. »

Anouk Richard et son partenaire, Éric, des clients de Sunwing croisés au Royalton Bavaro Resort & Spa, en République dominicaine.

Le couple a séjourné au Royalton Bavaro Resort and Spa, où PAX l’a rencontré.

« Ce fut une expérience spéciale. Tout est si propre et si parfait. Ils sont vraiment heureux de nous revoir », commente Anouk Richard.

Mme Richard et son partenaire faisaient partie du premier groupe de Canadiens à voler sur les ailes de Sunwing depuis mars. Ils ont quitté YUL pour PUJ le 6 novembre dernier. (Le voyagiste a relancé ses activités en août, mais ses clients volaient jusqu’alors avec de tiers transporteurs.)

Sunwing offre désormais le service de YUL (et YYZ) à PUJ le vendredi (et un autre de YYZ le dimanche). La compagnie a également repris le service de YUL (et YYZ) à Cancún et à Montego Bay.

Ce qui a changé (ou pas)

PAX se trouve actuellement en République dominicaine, pour vérifier comment les vacances changé (ou pas) avec la pandémie de COVID-19.

En visitant les Secrets Royal Beach et Dreams Macao Beach la semaine dernière, nous avons constaté l’importance accordée au renforcement des mesures de santé et de sécurité, non seulement pour tenir la COVID-19 à l’écart, mais aussi pour rétablir la confiance des consommateurs.

Nous avions constaté que le port du masque, les réductions de capacité sur les sites, le nettoyage des points de contact et la promotion de la distanciation sociale sont prises au sérieux. Nous faisons le même constat chez les propriétés gérées par Sunwing (comme les Royalton).

Anouk Richard le corrobore aussi.

« Il y a des stations d’assainissement partout où on va. Il y a une bouteille de désinfectant pour les mains dans notre chambre. On a désinfecté nos bagages. On prend notre température lorsqu’on entre dans les restaurants, qui ne sont remplis qu’à moitié », énumère-t-elle.

Tous ces protocoles lui ont donné la tranquillité d’esprit.

« Je me sens plus en sécurité ici qu’à la maison ! » dit-elle.

En toute sécurité avec Sunwing

PAX a séjourné au Royalton Bavaro du 8 au 10 novembre – soit un peu plus d’une semaine après la réouverture de la propriété fermée pendant sept mois.

Parmi les choses qui ont retenu notre attention dans cette propriété de 730 chambres, mentionnons la réinvention du buffet : des parois en plexiglas séparent maintenant les clients du personnel (masqué), qui assemble les plats.

D'ailleurs, on avait aussi remarqué l’usage de telles parois de plexi dès l’arrivée, lors de l’enregistrement, et partout où c’est nécessaire.

Le plexiglas ne représente qu'un élément du vaste programme En toute sécurité avec Sunwing, qui couvre tous les aspects de l’expérience de voyage.

Le programme bénéficie d’un partenariat avec Medcan, un chef de file mondial des soins de santé. Le médecin-chef de Medcan, le Dr Peter Nord, a d’ailleurs été nommé conseiller médical en chef par intérim du Groupe de Voyage Sunwing.

Une des premières étapes du programme est l’assainissement des appareils avec AEGIS Microbe Shield. Ce traitement de pointe qui offre une protection antimicrobienne pour les surfaces dans les avions.

NexusTours (le service de transfert et d’excursion de Sunwing) a limité la capacité de ses autobus à 60 % afin que les clients puissent se distancer.

Dans les propriétés, on remarque que des marqueurs de distanciation sociale ont été appliqués sur les planchers. On ne trouve plus de produits en papier (les cartes et les guides de destination sont maintenant tous numériques).

Différents éléments (comme les livres, les fleurs…) ont aussi été retirés des chambres pour réduire les surfaces de contact. Ça n’enlève rien à leur chic. (En fait, nous n’aurions rien remarqué si on ne nous l’avait pas dit...)

Le service de chambre peut être commandé directement à partir de la télévision (c’était déjà le cas avant la pandémie). Cependant, tous les aliments sont maintenant emballés dans un sac scellé et déposés à la porte pour que le client les récupère.

Concierge virtuel

Sunwing a également lancé un nouveau service de concierge virtuel que les clients peuvent activer au kiosque de Sunwing à l’aéroport de Punta Cana.

On scanne un code QR à l’aide de son téléphone, puis on sélectionne sa langue et on indique si on souhaite un service virtuel.

Si on décide d’aller en mode virtuel, on peut dès lors communiquer avec les représentants de Sunwing à destination par message texte ou par courriel pour obtenir des renseignements sur les visites, la destination et le processus d’enregistrement et de départ…

Ça peut sembler impersonnel, mais c’est très logique sur le plan technologique, alors que les voyageurs cherchent à réduire leur nombre d’interactions humaines.

Les forfaits Vacances Sunwing comprennent également, à l’heure actuelle, une couverture gratuite dans le cadre de la COVID-19 par l’entremise de Manuvie pour couvrir les frais médicaux d’urgence ou de quarantaine si, par malheur, la COVID-19 est contractée pendant qu’on est à destination.

En République dominicaine, cependant, les voyageurs sont d’emblée couverts pour la COVID-19 dès leur arrivée : le gouvernement offre cette assurance gratuite aux touristes au moins jusqu’au 31 décembre.

Alejandro Garcia, directeur des ventes du Blue Diamond Resorts.

Le défi du masque

Sur la propriété, le port du masque est obligatoire pour tout le personnel. Pour ce qui est des clients, il est recommandé.

PAX peut confirmer que la plupart des clients que nous avons vus au Royalton Bavaro pendant notre séjour respectaient la consigne. Bien entendu, on ne porte pas de masque lorsqu’on boit ou mange, mais la plupart des gens le portent dans le lobby et à l’approche des restaurants.

Quoi qu’il en soit, comme la plupart des centres de villégiature affichent actuellement un taux d’occupation de 20 à 30 %, garder une distance sécuritaire avec les gens est généralement facile, qu’ils soient masqués ou non.

Avec tout ça, plusieurs clients rencontrés sur place ont indiqué à PAX s’être toujours sentis en sécurité.

À leurs yeux, le voyage en valait largement la peine... même s’ils devront être mis en quarantaine pendant 14 jours à leur retour au Canada !

Indicateur