Cuba veut miser sur les hôtels luxueux et haut de gamme


Cuba veut miser sur les hôtels luxueux et haut de gamme
Antoine Stab

C’est d’abord en tant que journaliste plein air qu'Antoine Stab a découvert le monde du voyage et son industrie. Français d'origine et québécois d'adoption, il se dit curieux de tout, autant ce qui se passe dans la cour arrière qu’à l’autre bout du monde.

Vous le savez, La Havane fête cette année ses 500 ans. Mais loin de rester figé dans son passé, il souffle un esprit de renouvellement et de modernité (certains diront révolutionnaire) dans le développement touristique de la capitale et du pays.

LIRE PLUS - Cuba : le ministre du Tourisme fait le point à Montréal

En 1990, Cuba comptait 19 000 chambres, principalement dans des hôtels 2 ou 3 étoiles. Aujourd’hui, le pays dénombre plus de 73 000 chambres, dont 72% dans des hôtels 4 et 5 étoiles.

Cette évolution hôtelière se prolonge naturellement vers le secteur du haut de gamme. C’est même l’une des priorités affichées par le gouvernement Cubain, comme l’explique son ministre du Tourisme, Manuel Marrero Cruz :

« Nous avons plusieurs priorités pour le futur. Parmi elles, miser davantage sur la qualité, avec de nouvelles expériences et de nouvelles émotions. À nous d’imaginer comment satisfaire les attentes et besoins des touristes. Cela passe également par la création de nouveaux hôtels haut de gamme ».

La Havane comme épicentre

 Gran Hotel Manzana

Le premier véritable 5 étoiles de Cuba, le Gran Hotel Manzana, a ouvert en mai 2017, en plein cœur de La Havane. Avec ses 245 chambres et suites, 6restaurants et bars, un spa et centre de bien-être de renommée mondiale et des vues panoramiques sur toute la ville, l’hôtel géré par Kempinski voulait rehausser les standards en matière d'hospitalité de luxe à l'européenne dans la capitale cubaine.

Un an plus tard, en 2018, l’Iberostar Grand Packard, deuxième 5 hôtels 5 étoiles à ouvrir dans la ville, promettait d’en faire de même, avec ses 321 suites luxueuses, son Wi-Fi gratuit, sa spectaculaire piscine à débordement en angle sur le toit et sa terrasse sur le toit avec vue imprenable sur la mer et le Malecon.

L’Iberostar Grand Packard

À quelques mètres de là, l’Hotel SO/ Paseo del Prado est le prochain grand hôtel de luxe à ouvrir dans La Havane et il n’aura rien à envier à son voisin.

Géré par le groupe ACCOR, cet établissement de 250 chambres et suites, situé à l'angle des célèbres boulevards Malecón et Prado, en face de la mer, compte célébrer la danse et la musique dans tous ses états (et ses étages) en proposant une fusion originale entre l’éclectisme cubain et le chic français, entre la tradition culinaire du premier et la cuisine du second.

Parmi les aménagements de l’établissement : une piscine à débordement avec vue à 360 degrés, l‘internet WI-Fi partout et même une chocolaterie artisanale !

Toujours dans la capitale cubaine, certains bâtiments patrimoniaux ont été rénové pour être transformés en hôtels boutiques des plus luxueux. C’est le cas notamment de l’Hotel Palacio Cueto, ancienne fabrique de chapeaux jusque dans les années 1920, aujourd’hui un magnifique hôtel, aussi bien depuis l’extérieur (une façade en pierre sculptée et à la décoration riche et élaborée) qu’à l’intérieur.

Et ailleurs dans le pays ?

La Havane n’a pas le monopole du haut de gamme. Kempinski va ouvrir d’ici la fin de l’année le premier complexe hôtelier de luxe cinq étoiles du pays : Cayo Guillermo Kempinski.

LIRE PLUS - PHOTOS : Cayo Guillermo Resort Kempinski, le premier hôtel de luxe cinq étoiles de Cuba

Entouré d’un paysage naturel à couper le souffle et de vastes jardins, il offrira 245 chambres et suites, et surtout 7 villas sur pilotis offrant une vue panoramique imprenable et d’une taille minimale d’au moins 75 m² chacune, ainsi qu’une suite présidentielle sur pilotis de 200 m², toutes dotées de piscines privées. Le service Wi-Fi sera accessible partout, même sur la plage.

De quoi offrir toute une expérience luxueuse, complétée par un spa et du yoga, de vastes paysages de piscines et un délice gastronomique qui promet d’être sans pareil.

À Varadero, le Melia Internacional, qui a ouvert en février dernier, offre également une expérience qui tend à se rapprocher de la catégorie haut de gamme, notamment avec l’intégration de la modernité et de la technologie dans l’établissement : chambres dites intelligentes dotées de la technologie domotique, lumières LED dernier cri, des écrans dans les bars et dans le lobby, accès au Wi-Fi partout…

Chambre du Melia Internacional

Enfin, la multiplication des sections dite « exclusive » ou « privilège » dans de nombreux complexes hôteliers est aussi un signe intéressant à noter.

LIRE PLUS - FAM trip Transat-Gaviota : Varadero, un classique qui se réinvente

Tous ces hôtels ne rentrent pas forcément dans la catégorie « haut de gamme », mais y participent à leur manière en jouant sur le côté plus intimiste pour enrichir la qualité du séjour et l’expérience du client qui évolue dans un cadre un peu plus luxueux.

D’autres à venir

À part l’Hotel Paseo del Prado, un autre établissement haut de gamme va ouvrir ses portes dans les prochaines semaines : le Gran Hôtel, dans la vielle Havane, en face du Capitole. Cet établissement de 9 étages, gérés par Kempinski, disposera de 762 chambres, très colorées, et d’une piscine à débordement sur le toit.

Et ce n’est que le début, assure Carmen Casal Sánchez, directrice pour la section tourisme du Consulat général de Cuba à Montréal :

« On va continuer à développer ce genre de projets hôteliers, et pas seulement à La Havane. Cela pourrait être le cas notamment à Trinidad, une ville patrimoniale très intéressante, d’ici 2030. On est certain que l’ouverture d’autres établissements de ce genre à Cuba va nous permettre d’attirer de nouveaux visiteurs, car il est important de diversifier notre clientèle. »

Indicateur