Dimanche,  28 novembre 2021  21:43

Club Med : Serge Trigano s’invite dans la course au contrôle


Club Med : Serge Trigano s’invite dans la course au contrôle

Serge Trigano, ancien président du Club Med (de 1993 à 1997) et fils du cofondateur, Gilbert Trigano, appuie l’offre publique d’achat (OPA) lancée par Investindustrial, la firme d’investissement dirigée par le milliardaire italien Andre Bonomi. Dans une entrevue accordée hier (le 21 juillet) au Journal du Dimanche, il explique pourquoi il favorise l’offre d’Investindustrial, plutôt que celle présentée par le conglomérat chinois Fosun et la firme d’investissement française Ardian, avec l’appui de l’actuel pdg, Henri Giscard d’Estaing : elle  «ouvre… des perspectives qui ne sont pas que chinoises et haut de gamme». Dans les explications fournies par Serge Trigano, on note que l’intention de continuer à soutenir et développer l’offre «trois tridents» du Club. Si l’offre de la famille Bonomi et de leur holding Investindustrial est acceptée, l’ancien patron du pionnier de la formule tout-inclus retournerait à la barre du Club à titre de «président non exécutif» (autrement dit, président du conseil d’administration). Il avait été écarté de la direction en 1997 par la famille Agnelli (Fiat) qui l’avait remplacé par Philippe Bourguignon. Depuis, Serge Trigano et ses deux fils ont lancé une chaîne hôtelière hors norme, en partenariat avec le designer Philippe Starck : Mama Shelter. Il s’agit d’établissements «milieu de gamme» (ni palace, ni hôtel impersonnel de chaîne) situés dans des quartiers «vivants et animés». Ainsi, à Paris, le Mama Shelter a pignon sur rue dans le XXe arrondissement et à Istanbul, il est situé au cœur du secteur de Beyoglu, non loin de la place Taksim. La petite chaîne compte actuellement cinq hôtels (à Paris, Marseille, Lyon, Istanbul et Bordeaux) et se prépare à en ouvrir deux nouveaux : à Los Angeles et Zurich. Pour l’exemple, les tarifs au mois d’août varient de 99 à 169 euros, à Paris, et de 69 à 89 euros, à Istanbul.

Indicateur