Tours Cure-Vac développe de plus en plus des circuits de niche


Tours Cure-Vac développe de plus en plus des circuits de niche

Poséidon, tout en chocolatLes équipes de Tours Cure-Vac ont choisi le cadre de l’Académie du Chocolat de Montréal pour convier, hier soir, une dizaine d’agents de voyages pour une présentation d’un circuit à la découverte du Douro au Portugal, de son histoire, de ses vins et de sa gastronomie. Un premier produit de niche pour Tours Cure-Vac qui en amènera d’autres.

C’est un Poséidon de 4 pieds, le dieu des mers et des océans, tout en chocolat, qui a accueilli les invités de Tours Cure-Vac pour assister à l’introduction du circuit dédié au Porto et à la gastronomie du Douro.

L’Académie du Chocolat de Montréal, qui propose dans les deux langues (français et anglais) des cours spécifiques et originaux pour tous les artisans des métiers de bouche et les passionnés de la gastronomie internationale, venant d’ouvrir ses portes il y a  seulement un mois, constituait un cadre idéal pour cette soirée placée sous le signe du goût.

Un voyage pour passionnés par un passionné

Le produit dont il était question hier ne s’adresse pas à tout le monde. Comme l’expliquait Guénaël Revel, journaliste, auteur, sommelier et accompagnateur de ce voyage :

« Il s’agit d’un circuit de luxe et d’un produit d’exception. L’association avec Tours Cure-Vac a permis de développer un itinéraire unique dans la vallée du Douro qui s’adressera aux passionnés du vin ».

En effet, il faudra avoir un intérêt poussé pour l’œnologie (et particulièrement pour les vins portugais), pour opter pour ce voyage.

Guénaël Revel, journaliste, auteur, sommelier « Ce que nous offrons, c’est l’opportunité d’aller à la rencontre des vignerons dans une des régions viticoles les plus belles au monde. Cela induit de la dégustation, beaucoup de dégustation. Jusqu’à une dizaine de vins par jour ! Mais cela vaut vraiment le coup », assurait Guénaël Revel.

L’itinéraire de 10 jours et 9 nuits comporte toutes les visites et l’hébergement à la Quinta Nova de Nossa Senhora do Carmo, un domaine viticole tenu par la famille Amorim, chef de file mondial depuis 1870 dans la production de liège.

Cette Quinta permettra au groupe (14 personnes maximum) de loger au cœur de la région avec une vue imprenable sur le fleuve Douro et sur les vignes disposées en terrasses.

Le circuit se déroulera du 6 au 16 mai 2015 pour un prix de 4895 $ (taxes incluses). Ce tarif comprend les vols, transferts, hébergements, dégustations, excursions et repas.

Le premier d’une longue série

Nous avons demandé à la présidente de Tours Cure-Vac, Katia Galano, si ce produit très spécifique étai juste un coup d’essai ou s'il rentrait pleinement dans la stratégie d’expansion du tour-opérateur.

« Non, ce circuit au Portugal est le premier produit d’une longue série que nous sommes en train de développer. Nous voulons étoffer notre offre avec des voyages pour les groupes restreints et accompagnés par des spécialistes. Nos équipes travaillent déjà sur un itinéraire sur le champagne par exemple », nous a-t-elle confié.

« Développer ce genre de niches est intéressant pour se démarquer sur le marché », a souligné de son côté Emad Elturaby, vice-président de Tours Cure-Vac. « Nous allons pousser ces produits qui sortent de l’ordinaire et qui offrent un programme thématique », a-t-il ajouté.

Une fois, l’expert trouvé, Tours Cure-Vac travaille à la concrétisation du projet.

La présidente de Tours Cure-Vac, Katia Galano et le vice-président, Emad Elturaby« Nous nous chargeons de la planification, de la coordination, de la commercialisation, des opérations et de la logistique. Les experts, eux, nous ouvrent des portes comme Guénaël Revel qui nous a permis d’offrir un produit qui autorisera de partir à la rencontre d’une multitude de producteurs, qui aux premiers abords, n’ont pas l’habitude d’être sous les projecteurs. Nous donnons ainsi l’opportunité d’approfondir de manière authentique une thématique particulière. Les agents de voyages, eux, ont tout intérêt à jeter un œil sur ces circuits spécialisés, c’est très rémunérateur. Par exemple, sur notre circuit sur le Douro, la commission est de 500 $ par personne », a précisé la présidente du T.O.

L’Égypte toujours, l’Islande accourt, le Mexique un jour

Malgré la situation catastrophique du tourisme en Égypte depuis les 4 dernières années, Tours Cure-Vac ne retire pas ce pays de sa programmation.

« Nous ne voulons pas perdre notre place sur cette destination touristique majeure. Oui, il y a eu de très grosses turbulences et certains T.O se sont tout simplement retirés. Nous nous croyons que cela va repartir. Nous avons annoncé un éductours il y a peu vers l’Égypte… Nous avons dû rajouter des places. S’il y a de la demande du côté de la profession, c’est encourageant pour l’avenir », nous a confié Emad Elturaby.

Mais en attendant une reprise, le tour-opérateur s’est attelé à proposer de nouvelles destinations. Le programme Islande qui a été lancé par Tours Cure-Vac en juin dernier a marché du « tonnerre ». D’abord réticente à nous communiquer quelques chiffres, la présidente nous a assuré qu’on parlait ici de plusieurs centaines de passagers transportés depuis l’été dernier.

Des circuits au Mexique feront aussi leur apparition dans les prochaines semaines chez Tours Cure-Vac pour découvrir le pays au-delà des tout inclus.

Pour patienter, Paxnouvelles.com vous a concocté une visite exclusive, en photos, de l’Académie du Chocolat de Montréal.

Pour plus d’informations : www.tourscure-vac.com

Indicateur