Terminal de Royal Caribbean à Miami : images et précisions d'Éric St-Pierre


Terminal de Royal Caribbean à Miami : images et précisions d'Éric St-Pierre
Marie-Eve Vallières

Marie-Eve est une Montréalaise pour qui le voyage n'a plus de secrets. Ayant vécu à Londres et en France, elle nourrit une soif d'aventure et de découverte depuis maintenant neuf ans. 29 pays plus tard, Marie-Eve continue de bourlinguer à travers le monde.

À l'aube de son demi-siècle, Royal Caribbean a véritablement le vent en poupe, avec plusieurs projets majeurs en chantier. En entrevue exclusive avec PAX, l'affable Éric St-Pierre (Eric of the Seas pour les intimes), directeur des comptes nationaux pour le Canada, raconte les réjouissants développements prévus au départ du scintillant terminal A à Miami.

« 50 ans, c'est un âge très intéressant pour RCI. Nous avons annoncé un plan très ambitieux au cours duquel nous construirons un nouveau navire par année sur les 10 prochaines années. Nous travaillons même à la création d'un nouveau modèle de navires pour 2022, la classe Icône, dont la taille sera à mi-chemin entre l'Oasis et le Quantum, avec des prestations laissant le moins d'empreintes écologiques possibles dont des moteurs électriques, par exemple ».

LIRE PLUS : Encore plus d'activités sur l'Independence of the Seas

Un retour en force à Miami

Ayant migré certains de ses départs vers d'autres ports floridiens (nommément, Port Canaveral et Port Everglades de Fort Lauderdale) au cours des dernières années afin de mieux atteindre leurs objectifs, Royal Caribbean effectue un grand retour dans l'attrayante métropole.

« Miami, c'est notre chez nous. Notre siège social s'y trouve toujours, ça allait donc de soi. Revenir en force au port de Miami avec nos navires de très grande capacité de nouvelle génération, ça nous rend excessivement fiers ».

Or, ce grand retour ne signifie pas pour autant une baisse de capacité ailleurs en Floride. Bien au contraire, selon Éric St-Pierre, qui précise qu'avec l'opération de sept navires de classe Oasis, tant Miami que Fort Lauderdale et Port Canaveral seront utilisés à pleine capacité.

Un enregistrement... en 5 minutes!

Si les navires de très grande capacités de la classe Oasis dépassent toutes les attentes et fracassent les records, la gestion opérationnelle des 6000 passagers représente tout un défi.

« Quand nous avons lancé la classe Oasis, c'était important de faire en sorte que les gens n'attendent pas trop au moment de l'enregistrement et de l'embarquement. Avec le terminal 18 de Port Everglades, ça se faisait en 15 minutes ».

À l'ère de la reconnaissance faciale, le processus est de nouveau réduit à seulement quelques minutes. les comptoirs d'enregistrement traditionnels ont disparu... et les longues files d'attente, aussi.

« Maintenant, nous sommes ailleurs. Les gens peuvent téléverser une photo d'eux dans leur profil en ligne; lorsqu'ils seront au terminal, ils n'auront qu'à s'arrêter devant un genre de miroir qui les reconnaitra, à glisser leur carte de crédit pour ouvrir leur facture de dépenses à bord... merci, bonsoir, c'est fait en cinq minutes ».

Zoom sur le Terminal A

D’ores et déjà surnommé la « Couronne de Miami » en raison de sa forme distinctive projetée, il aura une superficie de 170 000 pieds carrés. Peu de détails sont connus en ce qui concerne les équipements et prestations, si ce n'est du fait que ce sera l'un des emblèmes architecturaux pas seulement de Miami mais bien de l'univers maritime de façon globale.

Il est prévu que les travaux seront complétés en octobre 2018.

Une fois la construction du nouveau terminal achevée, on prévoit que Royal Caribbean fera voyager au moins 1,8 million de passagers à partir du Port de Miami, ce qui représente 30 pour cent du trafic passager projeté du port.

Miami-Cruise-Terminal-Leisure-Singapore-11_6db9f16b0fe675cc9b0d9fb3876a5498.jpg

Miami-Cruise-Terminal-Leisure-Singapore-10_6db9f16b0fe675cc9b0d9fb3876a5498.jpg

1489005693_BM-RoyalWharfMiami-CGI01-11-copy.jpg

Miami-Cruise-Terminal-Leisure-Singapore-1_6db9f16b0fe675cc9b0d9fb3876a5498.jpg

Miami-Cruise-Terminal-Leisure-Singapore-12_6db9f16b0fe675cc9b0d9fb3876a5498.jpg

Miami-Cruise-Terminal-Leisure-Singapore-9_6db9f16b0fe675cc9b0d9fb3876a5498.jpg

17YzR0E.jpg

WMFtwaG.jpg

1489005708_BM-RoyalWharfMiami-CGI04-14b.jpg

Miami-Cruise-Terminal-Leisure-Singapore-6_6db9f16b0fe675cc9b0d9fb3876a5498.jpg

BM_MiamiPort_CGI12_08.jpg

thumb_2420_1200_1_0_0_auto.jpg

57740b361caca545380337.jpg

Les itinéraires les plus vendus depuis la Floride

Caraïbes de l'Est

« Je crois que CocoCay deviendra un facteur vendeur à terme, de la même façon que Labadie l'a été pour nos itinéraires à l'Ouest. Le fait d'avoir CocoCay à nos itinéraires de l'Est des Caraïbes générera une demande naturelle ».

LIRE PLUS : Royal Caribbean ouvre les réservations pour CocoCay

Caraïbes de l'Ouest

« Nous allons aussi ajouter des destinations, comme St. Kitts et même Punta Cana l'hiver prochain! De plus, de tous nos ports caribéens, Labadie est le port qui dégage le meilleur taux de satisfaction de toutes nos destinations ».

Caraïbes du Sud

« Nous avons deux navires au départ de San Juan, un saisonnier (Serenade of the Seas) et un annuel (Freedom of the Seas). Nous opérons de nouveau au départ de San Juan depuis le 17 décembre et tout se passe très bien. Les itinéraires de sept nuits dans les Caraïbes du Sud gagnent en popularité auprès des voyageurs qui ont déjà beaucoup vu les Caraïbes plus populaires. On les emmène en Martinique, à Aruba en overnight, même Bonaire et Curaçao, en conjonction avec Labadie, par exemple. Nous faisons vraiment un effort d'imagination pour offrir des circuits différents. Et le consommateur recherche de plus en plus cela ».

Indicateur