Symphony of the Seas : Éric et Christopher racontent leur expérience à bord


Symphony of the Seas : Éric et Christopher racontent leur expérience à bord
Hortense des Dorides

Expatriée française au Canada, Hortense des Dorides est une journaliste basée à Ottawa et spécialisée dans le tourisme et l'art de vivre. Parmi ses récents coups de coeur aux quatre coins de la planète, l'Islande, l'Utah, Hawaii ou encore les Bahamas.

En direct de Nassau aux Bahamas, en grande première sur le Symphony of the Seas — actuellement le plus imposant navire de la planète — l'équipe de PAX a pu s'entretenir avec les deux membres de la délégation québécoise de RCI, nommément Éric et Christopher of the Seas.

LIRE PLUS : Miami accueille le plus gros navire du monde, le Symphony of the Seas

Le plus grand ? Oui, mais...

« Le plus grand, mais peut-être en fait le plus innovateur. Il faut faire attention à la terminologie, car si on insiste trop sur la taille du navire, ça peut faire peur à certains types de clients. On préfère mettre de l'avant la panoplie d'activités à bord », expliquait prudemment Éric St-Pierre, directeur des comptes nationaux pour le Canada.

De ses 1188 pieds de long et 215 pieds de large, accueillant 5500 passagers, il s'empare ainsi du convoité titre, auparavant détenu par son petit frère, le Harmony of the Seas. Le navire est étalé sur 16 ponts comprenant 2774 cabines de diverses catégories.

Imposant, certes, mais pas déroutant.

« Ce qui est intéressant du Symphony et de la flotte RCI, c'est que nos navires sont grands, oui, mais ils sont divisés par quartiers avec chacun des ambiances et des intérêts différents. Les gens peuvent se promener vers l'une partie ou l'autre du navire selon l'atmosphère dont ils ont besoin », renchérissait Christopher Jeffrey-Racine, chef stratégique des comptes chez Royal Caribbean International (RCI), pour la région géographique du Québec et du Nouveau-Brunswick.

Le Symphony of the Seas sera afféré aux itinéraires classiques de la classe Oasis, soit des itinéraires de sept nuitées dans les Caraïbes en alternance entre l'est et l'ouest. Il s'arrêtera d'ailleurs aux deux îles privées de Royal Caribbean, soit Labadie en Haïti et PerfectDay at CocoCay.

LIRE PLUS : CocoCay: prix, photos et explications

À l'écoute des clients

Christopher Jeffrey-Racine indique que c'est grâce aux commentaires des passagers RCI, recueillis à bord à la fin des croisières ou même en ligne, que les navires de la flotte sont conçus et améliorés. Il encourage les agents à mentionner cela à leurs clients, afin que ces derniers transmettent leurs impressions suite à leur voyage.

« Nous avons fait plusieurs ajustements, en ajoutant des restaurants plus lumineux par exemple, ou en misant davantage sur la technologie. Tout ça, afin de refléter ce que nos clients veulent réellement. Parce que chez RCI, ben, on aime ça aller plus loin et repousser les limites! ».

Avant tout, des innovations

Restaurants, piscines, aires pour 16 ans et plus, les innovations à bord du Symphony of the Seas ne manquent pas. En plus des activités déjà présentes sur certains autres navires de la flotte (simulateur de surf, tyroliennes, etc.), notons également la qualité des spectacles de divertissement présentés presque quotidiennement. Il y a même du théâtre aquatique avec funambules et acrobates!

« Nous avons aussi LA meilleure piste de jogging de toute l'industrie, rien de moins! Et le plus grand gymnase en mer », s'enthousiasme Éric St-Pierre.

Et quelque chose d'unique à RCI : tous ces atouts, toutes ces installations, sont accessibles gratuitement aux clients dans leur tarif de croisière. Aucune surchage pour s'amuser à bord, du coup!

Enfin, le Symphony of the Seas sera basé à Miami et profitera du terminal dernière génération, dernier cri fraîchement inauguré à partir duquel il est possible de s'enregistrer au moyen de la reconnaissance faciale. 

« Encore une fois, nous avons ouvert le plus grand terminal maritime du monde, mais ce n'est pas là l'importance : c'est d'abord l'efficacité, la technologie et la satisfaction de nos clients à débuter leurs vacances plus rapidement », conclut Éric St-Pierre.

LIRE PLUS : Le somptueux terminal Royal Caribbean de Miami ouvre ses portes

Indicateur