Princesse annule 11 croisières en raison de problèmes de personnel


Princesse annule 11 croisières en raison de problèmes de personnel
Le Diamond Princess. [Princesse Cruises]
Pax Global Media

La pénurie de main-d'œuvre qui sévit dans le secteur du voyage continue de poser des problèmes et Princess Cruises est la dernière marque à en subir les conséquences.

En raison de problèmes de personnel, le navire de croisière Diamond Princess a annulé 11 croisières sur la côte ouest des États-Unis – y compris des départs de San Diego, en Californie – ce qui entraîne un retard dans la reprise du service à la suite de la pandémie, a-t-on appris hier (9 août).

Les annulations concernent les voyages effectués entre le 1er septembre 2022 et le 13 novembre.

Les clients qui avaient réservé un billet pour les voyages annulés du Diamond Princess peuvent soit obtenir un remboursement en espèces, soit opter pour une « croisière équivalente » (chaque passager recevant 100 $ à dépenser à bord), soit choisir un crédit pour croisière future (FCC) pour la valeur totale du tarif qu'ils ont payé (plus 100 $ par passager à dépenser à bord).

Les commissions des agents de voyage sur les réservations entièrement payées au 8 août seront protégées, a précisé Princess.


Une décision difficile

« Au cours de l'année écoulée, nous avons organisé des centaines de croisières grâce aux dizaines de milliers de membres de l'équipe Princess qui ont rejoint notre flotte pour offrir des vacances Princess exceptionnelles. Cependant, comme d'autres acteurs de l'industrie mondiale du voyage, nous avons dû faire face à certains défis en matière de main-d'œuvre », a déclaré la compagnie dans un communiqué cité par USA Today.

« Avec des niveaux d'occupation en hausse sur les navires qui ont déjà repris le service et notre engagement à garantir que l'expérience Princess est exceptionnelle, Princess a pris la difficile décision d'annuler un nombre limité de voyages (11 croisières) sur le Diamond Princess du 1er septembre 2022 au 13 novembre », ajoute Princess.


Perturbations antérieures…

Ce n'est pas la première fois que le Diamond Princess subit des perturbations liées à la pandémie.

Rappelons que le navire de 2670 passagers a fait les gros titres de la presse mondiale au début de la pandémie après qu'une importante éclosion de COVID se soit produite à son bord au début de 2020 – une situation qui a ensuite fait l'objet d'un documentaire de HBO. Le navire avait alors été mis en quarantaine au large de Yokohama, au Japon, et l’éclosion avait entraîné plus d'une douzaine de décès et plus de 700 cas de COVID-19.

Les annulations de Princess surviennent alors que de nombreuses compagnies de croisière abandonnent les règles de l'ère pandémique après que les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) aient mis fin à leur programme COVID pour les navires de croisière.







Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !




Indicateur