Dimanche,  27 novembre 2022  4:52

Ponant: aller où les autres ne vont pas et y offrir le meilleur… en français!


Ponant: aller où les autres ne vont pas et y offrir le meilleur… en français!
Frédéric Jansen, Theresa Gatta, Olga Sebestrova, Érica Barbour et Nathalie Langevin.

Après une parenthèse durant laquelle la compagnie s’est faite plus discrète, Ponant a poursuivi son retour en force sur le marché du Québec en réunissant (le 17 novembre) quelque 70 professionnels du voyage au Salon Urbain de la Place des Arts de Montréal.

La nouvelle responsable du développement commercial au Canada, Érica Barbour (qui a nommée l’été dernier) et sa collègue conseillère Nathalie Langevin (désignée plus récemment) n’étaient pas les seules hôtesses de ce chic cocktail dînatoire…

La délégation Ponant comprenait aussi Theresa Gatta (vice-présidente des ventes, Amérique du Nord), Olga Sebestrova (Cruise Strategies) et – surtout – l’éloquent Frédéric Jansen, qui agit comme ambassadeur Ponant à l’international.


En haut à gauche : Érica Barbour (Ponant) avec Claude St-Pierre (Tours Chanteclerc). Le voyagiste est un partenaire de Ponant.


Une parenthèse, une controverse… puis un retour en force !

Cet événement Ponant, notons-le, suivait de peu la participation remarquée de Ponant au Gala des Trophées Uni-Vers de l’Association des agents de voyages du Québec (AAVQ). À cette occasion, la compagnie avait offert le grand prix de présence de la soirée (une croisière Perle des Antilles pour deux personnes).

Combinées à l’embauche de deux représentantes locales, ces initiatives démontrent bien l’intérêt renouvelé de Ponant pour le marché canadien… après une certaine période de flottement !

Rappelons qu’en plus d’être moins présente sur le marché, la compagnie avait même provoqué une petite controverse en juin dernier, en annonçant qu’elle s’adresserait désormais aux Québécois en anglais – une décision qu’elle a toutefois rapidement abandonnée. « Cette page est définitivement tournée », affirme Érica Barbour.

La responsable du développement commercial explique que la décision, basée sur le fuseau horaire, visait à desservir le marché québécois sans décalage. « C’était bien intentionné, mais c’était maladroit », convient-elle.

Quoi qu’il en soit, Mme Barbour et sa collègue Nathalie Langevin sont là, désormais, pour desservir le marché du Québec en français et sans aucun décalage.

« Nous sommes là. Nous sommes francophones. Et nous sommes Québécoises », lance Erica Barbour, qui travaillait au siège social de Ponant à Marseille avant d’être désignée comme BDM pour le Canada.

À gauche : Érica Barbour. À droite : Le Commandant Charcot.

LIRE PLUS – Ponant s’adresse de nouveau aux Québécois en français – et désigne une BDM pour le Québec 


Inspirer les conseillers

Mme Barbour était enchantée que l’ambassadeur Ponant, Frédéric Jansen, participe au grand événement montréalais à titre de conférencier. Selon elle, personne ne sait mieux que lui présenter l’expérience Ponant.

« Il le fait d’un point de vue humain davantage que commercial, dit-elle. Et les agents de voyages qui assistent à ses présentations en ressortent toujours les étoiles dans les yeux, super inspirés. C’est précisément ce que nous visons avec cette soirée : inspirer les conseillers. »

Ce qu’on va vous faire vivre…

Frédéric Jansen a effectivement trouvé les mots justes pour vanter la singularité de la compagnie française, dont la flotte compte désormais 12 navires – « 13 en comptant le Paul Gauguin ». Tous mettent de l’avant « l’art de vivre à la française ».

De taille modeste (de 180 à 200 passagers), ces navires modernes offrent des croisières de yachting ou d’expédition dans le monde entier – à l’exception des endroits infréquentables pour des raisons géopolitiques (comme actuellement le passage du Nord-Est qui longe la côte nord de la Russie). La flotte de Ponant propose ainsi plus de 400 départs et explore 450 destinations sur tous les continents.

Selon Frédéric Jansen, on juge souvent une croisière sur la qualité de la cabine, la qualité de la gastronomie, la qualité du service… De fait, Ponant performe à tous ces chapitres, dit-il. Mais selon lui, ce n’est pas ce qui est le plus important… 

En effet, Ponant s’enorgueillit de mettre d’abord de l’avant l'expérience de la destination.

 « Ce qui compte, c’est ce qu’on va vous faire vivre, c’est ce qu’on va vous faire voir ! »

Des navires à taille humaine

« Aller où les autres ne vont pas » a toujours été une phrase clé pour Ponant, poursuit Frédéric Jansen. Et la raison pour laquelle la compagnie peut se rendre à ces endroits inédits, c’est justement la taille plus modeste de ses navires. Ainsi, les navires Ponant demeurent bienvenus... même à Venise !

Et si le tirant d’eau freine le navire, on peut toujours se rabattre sur les Zodiacs : chaque navire d’expédition en compte 14. « En une matinée, tous les passagers auront pu participer à la même sortie avec l’équipe d’expédition et les naturalistes. »

De fait, Ponant se flatte d’être la compagnie qui propose le plus de sorties en croisières d’expédition, et ce, qu’il s’agisse d’expéditions polaires ou d’expéditions tropicales, souligne M. Jansen.


Ponant et les Québécois

Selon Frédéric Jansen, on retrouve de plus en plus de Québécois et de Canadiens à bord des croisières Ponant – lesquelles sont bilingues « français et anglais, dans cet ordre », dit-il.

En outre, aux francophones, se joignent un nombre croissant de francophiles du monde entier, attirés par l’art de vivre à la française.

N’est-ce pas un défi pour Ponant que d’intéresser les Québécois, habitués aux longs hivers, à ses croisières vers les régions les plus froides du globe ?

« Laissez-nous vous surprendre ! » répond tout de go Frédéric Jansen. 

L'ambassadeur ne tarit pas d’éloges quant à ces « expériences absolument incroyables » que sont les voyages au pôle Nord à bord du Commandant Charcot (qui est un brise-glace); ou la croisière jusqu’à la mer de Ross en Antarctique; ou encore la navigation entre Ushuaïa et la Nouvelle-Zélande…

« L’étape suivante, c’est un voyage sur la Lune ! » lance-t-il.

Il poursuit :

« Évidemment, on propose aussi des destinations chaudes, mais on ne se limitera pas au Mexique et aux Caraïbes si on peut aller au Belize, au Honduras, au Guatemala et à d’autres endroits moins fréquentés. »

Une qualité reconnue

Ponant se flatte d’être le leader mondial des croisières d’expédition de luxe. La qualité de son produit est largement reconnue. Conde Nast vient d’ailleurs de couronner Ponant dans les catégories « Petits navires » et « Navires d’expédition ».

Cela dit, même si Ponant affirme proposer des croisières pour tous les goûts, il s’agit bien sûr de produits haut de gamme, qui ne sont pas nécessairement à la portée de toutes les bourses. Frédéric Jansen en convient…

« Mais elles valent chaque centime », soutient-il, en évoquant la satisfaction de la clientèle et un taux de fidélité de 50 %.

Du même souffle, M. Jansen rappelle qu’il s’agit de croisières tout compris : pension complète, formule open-bar, service en cabine 24 h, service majordome en suites, Wi-Fi illimité, taxes portuaires, sorties en Zodiac (dans le cas des croisières d’expédition), parkas et bottes (dans le cas des croisières polaires)…

Frédéric Jansen profite de l’occasion pour mentionner que Ponant offre aux croisiéristes voyageant en solo pas moins de 100 départs chaque année sans supplément pour occupation simple.

Selon l’ambassadeur de Ponant, 2023 et 2024 se présentent très bien pour la compagnie, alors que « beaucoup de gens ont envie de voyager et de réaliser leurs rêves de voyages ».

« Faites-nous confiance : nous allons leur offrir le meilleur », conclut-il.


LIRE PLUS – Ponant : première compagnie de croisières à repartir en Antarctique 

LIRE PLUS – Ponant inaugure son 13e navire : Le Commandant Charcot 

LIRE PLUS – Ponant dédie un «magalogue» au Commandant Charcot  


Frédéric Jansen (ambassadeur Ponant), Theresa Gatta (vice-présidente des ventes, Amérique du Nord), Olga Sebestrova (Cruise Strategies), Érica Barbour (responsable du développement commercial au Canada) et Nathalie Langevin (conseillère voyage).


 


Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur