PAX à destination : la magie de Disney s’empare de Québec avec le Disney Magic


PAX à destination : la magie de Disney s’empare de Québec avec le Disney Magic
Denis Méthot

Journaliste et photographe de presse maintes fois récompensé depuis les trois dernières décennies, Denis Méthot est un touche-à-tout qui raffole des voyages. Il est, depuis plusieurs années, le correspondant officiel de PAX dans la ville de Québec.

La magie de Disney s’est emparée de Québec ces derniers jours lors de la toute première visite à vie de l’un de ses quatre navires actuellement en service, le Disney Magic. Il y a longtemps que l’arrivée d’un nouveau paquebot n’avait pas suscité autant d’intérêt dans la Capitale. Accueilli par des feux d’artifices, cet immense jouet flottant de 875 chambres est devenu une attraction de premier plan durant les journées qu’il a passées à quai.

Cindy Charest, directrice régionale des ventes – Québec et Atlantique, Parks and Resorts The Walt Disney Company Canada, a eu la chance d’assister en mer à un show qui mettait en vedette des personnages de Marvel et elle en a eu le souffle coupé.

« Spiderman est descendu d’une cheminée, la tête en bas, puis il s’est mis à voler dans le le ciel. C’étaient des moments extraordinaires », a-t-elle raconté. « Et ce spectacle aux effets spéciaux cinématographiques se déroulait à proximité des…Iles-de-la-Madeleine! ».

C’est donc une expérience totalement différente des croisières traditionnelles que Disney fait vivre à ses passagers dans ses quatre paquebots, auxquels viendront s’en ajouter trois autres en 2021, 2022 et 2023.

Grands et petits sont projetés selon les activités dans un monde d’animation et de cinéma où ils deviennent à la fois spectateurs et acteurs.  Il est d’ailleurs fortement conseillé aux croisiéristes d’apporter dans leurs bagages leurs costumes de personnages de Disney pour se prêter au jeu et vivre à fond cette aventure.


En jouant au guide lors de notre visite, Cindy Charest a insisté sur plusieurs points :

Des zones pour tous les âges

Les navires de Disney forment des immenses aires de jeux et divertissement pour les enfants. Le Disney Magic comporte des zones dédiées pour tous les groupes d’âges, une nursery (payante) pour les 6 mois à 3 ans, une autre pour les 3 à 10 ans, les 11 à 13 ans et les 14 à 17 ans.

Les adultes de 18 ans et plus ont droit à leurs quartiers, notamment un piano-bar et un pub irlandais, où les enfants ne sont pas admis. Les parents peuvent laisser leurs enfants à bord à faire des activités supervisées pendant qu’ils font des excursions à terre.

Pas juste une croisière familiale

« Bien que les séjours sur les paquebots de Disney soient d’abord perçus comme des croisières de famille, près de 35% des passagers n’ont pas d’enfants et lors de l’escale à Québec, on a vu monter à bord du Disney Magic beaucoup de personnes âgées qui aspiraient sans doute à retrouver leur cœur d’enfant », expliquait Cindy Charest.

Pas des cabines, mais bien des chambres

Disney a un vocabulaire différent des autres croisiéristes : il ne parle pas de cabines, mais de chambres et d’aventures portuaires plutôt que d’excursions.

Par ailleurs, rappelons que le service aux chambres est offert 24 heures par jour.

Trois salles à manger et un resto payant

Le Disney Magic compte trois salles à manger principales où les passagers iront manger en alternance durant leur croisière. Le souper est offert en deux services, 17h45 et 20h15.

Le paquebot compte un seul restaurant payant, le Palo, qui offre une table italienne à 35$ le couvert, que Cindy Charest propose pour souligner des événements spéciaux, un anniversaire, par exemple.

Les tarifs des paquebots de Disney

Le coût des croisières de Disney est beaucoup plus élevé que celui de Royal Carribean et Norwegian : c'est un fait. Cindy Charest explique que  la source principale de revenus des croisières est le casino, puis les boissons alcoolisées :

« Aucun navire de Disney ne possède de casino et on ne pousse pas la consommation d’alcool en raison de la présence de nombreux enfants à bord. Disney tire donc ses principaux revenus du prix des billets. Cependant, comme les extras sont peu nombreux, les montants à payer à la sortie sont beaucoup moins nombreux qu’avec d’autres compagnies », souligne-t-elle.

On trouvera beaucoup d’autres informations sur les croisières Disney à www.disneyagentsdevoyages.ca.

Indicateur