Dimanche,  2 octobre 2022  21:47

Nouvelles mesures environnementales du Canada pour les croisières: 46 succès; juste 1 échec


Nouvelles mesures environnementales du Canada pour les croisières: 46 succès; juste 1 échec
[Damon On Road / Unsplash]
Pax Global Media

Au printemps 2022, dans la foulée de la relance des activités des navires de croisières en eaux canadiennes, Transports Canada a annoncé des mesures environnementales strictes dépassant les normes internationales en ce qui concerne les eaux usées déversées par les navires de croisières.

L’industrie des croisières était et continue d’être tenue de documenter la mise en œuvre de cette nouvelle série de mesures environnementales et d’en faire rapport à Transports Canada. La conformité aux mesures renforcées est également vérifiée lors d’inspections officielles des navires de croisière.

La première série de résultats découlant de ces rapports démontre que, jusqu’à présent cette année, l’industrie des croisières a appliqué les nouvelles mesures avec succès.

En fait, sur les 47 navires de croisière qui sont entrés dans les eaux canadiennes cette année, un seul n’a pas été en mesure de mettre pleinement en œuvre les nouvelles mesures en raison de contraintes géographiques et techniques et pour des raisons de sécurité.


Un progrès important

Selon le gouvernement, il s’agit d’un progrès important dans la réduction des impacts environnementaux des navires de croisière et d’autres navires dans les eaux.

Ces mesures strictes, ainsi que d’autres mesures prévues pour d’autres sources de préoccupation, y compris les déversements d’eaux d’épurateurs qui rejettent des eaux usées acides dangereuses dans les océans, aideront à garder nos eaux et notre environnement propres, fait-on valoir.

Ces nouvelles mesures se veulent conformes à l’engagement du gouvernement du Canada à assurer la sécurité des écosystèmes marins et à atteindre la carboneutralité d’ici 2050.


Un pan important de l’économie touristique

Rappelons que l’industrie des croisières, qui apporte 4 G$ par an à l’économie canadienne et crée environ 30 000 emplois directs et indirects, représente un pan important du secteur du tourisme intérieur du Canada.

« Les navires de croisière représentent une partie importante de notre économie et de notre secteur touristique. Nous devons donc travailler tous ensemble pour réduire leur incidence sur l’environnement et assurer la sécurité et la propreté de nos eaux pour tout le monde », déclare le ministre des Transports, Omar Alghabra.

Il conclut :

« Ces nouvelles mesures environnementales représentent un premier pas pour rendre la navigation plus écologique et pour protéger nos eaux d’un océan à l’autre. »






Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !




Indicateur