MSC débarque en force à Montréal


MSC débarque en force à Montréal
De gauche à droite : Achille Staiano, Gabrielle Lalime, Camille Lalime, Ian Patterson et Frederico Maccotta.
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Si on n’avait le moindre doute quant à l’importance que MSC Croisières accorde au marché québécois, l’équipe de la compagnie de croisières l’a complètement balayé, hier soir (4 février), en réunissant 150 partenaires dans le cadre chic et convivial de la Pizzeria Moretti, à Montréal.

Le choix de ce lieu branché ne relevait pas du hasard, mais visait à mettre en valeur les racines européennes et italiennes de MSC.

Pour mener à bien cette sympathique démonstration de force, MSC avait convié en renfort Achille Staiano et Frederico Maccotta, deux dirigeants venus de Genève spécialement pour l’occasion. Et c’est en français s’il vous plait que M. Staiano s’est adressé aux professionnels pour leur vanter la compagnie et leur présenter ses projets.


Achille Staiano, vice-président, Ventes globales de MSC.


LIRE PLUS MSC commande 2 autres navires fonctionnant au GNL et regarde vers l'avenir 

Dès l’arrivée à la pizzeria, on pouvait sentir que l’événement était cher au cœur de MSC : les convives étaient accueillis non seulement par l’actuelle BDM de MSC au Québec, Camille Lalime, mais également par sa sœur Gabrielle, qu’elle remplace. La jeune maman s’est accordé une brève parenthèse dans son congé de maternité pour ne pas manquer la grande soirée VIP de MSC à Montréal !


Le Canada, marché prioritaire pour MSC

« Le message que nous voulons véhiculer ce soir, c’est que nous nous dévouons corps et âme au marché canadien », indiquait Ian Patterson, directeur général de MSC au Canada, en entrevue avec PAX. « Nous avons planté notre drapeau au Canada et nous entendons être beaucoup plus visibles et présents sur le marché québécois dans la prochaine année. »

Les efforts dont fait preuve MSC au Québec depuis plusieurs mois – y compris l’ouverture d’un bureau canadien, le 1er mai dernier, ainsi que le recrutement d’une équipe bilingue et l’offre d’outils en français – commencent déjà à porter leurs fruits.

LIRE PLUS : On n’a pas fini d’entendre parler de MSC !

« Le Québec est notre marché numéro 1 au Canada. Le nombre de passagers en provenance du Québec est même supérieur à celui de l’Ontario. Il le dépasse de peu, mais le dépasse néanmoins », indique Ian Patterson.

Un lien naturel avec les Québécois

Le directeur général de MSC au Canada n’est pas si étonné du succès de MSC dans la province francophone, pourtant moins populeuse que sa voisine anglophone.

« Cela a rapport avec qui nous sommes : un acteur mondial (global player). Nous communiquons en cinq langues avec les passagers à bord de nos navires et beaucoup de gens au Québec parlent eux-mêmes deux ou trois langues. De plus, les Québécois aiment aussi beaucoup l’expérience à l’européenne, la touche internationale que propose MSC. »

Souci de l’environnement

Ian Patterson avance que les Québécois sont également sensibles aux initiatives environnementales mises de l’avant par MSC. Rappelons que MSC compense désormais toutes les émissions de CO2 de sa flotte.

« MSC est la première des grandes compagnies de croisières mondiales neutre en carbone. C’est un effort important pour nous, et qui a un impact important. »

Par ailleurs, MSC favorise désormais la propulsion au gaz naturel liquéfié (GNL) – ou d’autres modes de propulsion encore moins polluants (comme le vent !) – pour les nombreux navires prévus dans son ambitieux plan d’investissement (jusqu’à 27 nouveaux navires prévus entre 2017 et 2030).

Ian Patterson souligne que le respect de l’environnement a également marqué l’aménagement d’Ocean Cay, l’île privée que MSC a inaugurée récemment aux Bahamas. Cet ancien site d’enfouissement a été débarrassé de 75 000 tonnes de débris et MSC multiplie les efforts pour que recommencent à s’y épanouir les coraux ainsi que la faune et la flore marines.

« Nous avons planté plus de 73 000 arbres sur l’île », souligne-t-il.

À venir : MSC book en français

MSC ne ménage pas non plus ses efforts pour séduire les professionnels canadiens du voyage. À cet égard, Ian Patterson fait l’éloge de MSC book, l’outil de réservation en ligne B2B de MSC. Récemment amélioré, cet outil n’est encore disponible qu’en anglais, mais MSC travaille actuellement à le rendre disponible en français.

« Ça représente beaucoup de travail, car nous tenons à ce que ce soit bien fait. Je crois que la version française pourra être lancée d’ici quelques mois. C’est le plan, mais il y a parfois des surprises avec l’informatique. »

Découvrir le monde en grand

Soulignons qu’à l’été 2020, le MSC Seaside et le MSC Armonia offriront des croisières de 7 nuits au départ de Miami. L’hiver venu, ce sont les MSC Seaside et Meraviglia qui offriront de telles croisières. Pour sa part, le MSC Divina offrira des itinéraires de 3, 7 ou 11 nuits au départ de Miami, tandis que le MSC Armonia proposera des croisières de 4,5 ou 7 nuits depuis Tampa.

Par ailleurs, alors que c’est le MSC Preziosa qui propose cet hiver des croisières de 7 nuits au départ de Fort-de-France et Pointe-à-Pitre, c’est plutôt le MSC Splendida qui proposera ces croisières dans les Antilles françaises l’hiver prochain.

Mentionnons que le MSC Meraviglia visitera la ville de Québec à l’automne dans le cadre de croisières de 10 nuits au départ de New York.

En Europe, les MSC Divina, Fantasia, Grandiosa, Seaview, Poesia et Splendida sillonneront la Méditerranée l’été prochain, tandis que les MSC Virtuosa, Magnifica et Poesia feront de même l’hiver venu.

Enfin, MSC croise aussi dans le golfe persique (Dubaï, Abu Dhabi et Qatar). Des croisières de sept nuits offertes à bord du MSC Seaview (au départ de Dubaï et du Qatar) et du MSC Lirica (depuis Dubaï) permettront ainsi aux passagers de visiter l’Expo 2020 de Dubaï.

Info : www.msccruises.ca

Indicateur