Les navires de croisière bannis de Venise ? Pas tout à fait !


Les navires de croisière bannis de Venise ? Pas tout à fait !
Les navires de croisière, comme celui de Princess Cruises (en photo), sont toujours autorisés à accoster à Venise.
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Différents médias font état, ces jours-ci, de l'interdiction des navires de croisière à Venise. Cette information est toutefois erronée, affirme CLIA Europe.

« Il n'y a actuellement aucune interdiction en place empêchant les navires de croisière de se rendre à Venise. Des discussions concernant l'avenir des navires de croisière utilisant le canal de la Giudecca se déroulent depuis plusieurs années et se poursuivent aujourd'hui sans aucune conclusion », fait savoir l’Association dans une déclaration officielle.

LIRE PLUS - Venise : la CLIA demande l’aménagement d’un itinéraire alternatif

La déclaration précise que le ministre italien des Transports, Danilo Toninelli, a bel et bien annoncé, lors d’une intervention devant le Parlement italien, qu'il avait constitué un groupe de travail chargé de se pencher sur la question.

Son mandat : « étudier des solutions alternatives qui permettraient à certains navires d'être redirigés vers les terminaux métropolitains de Fusina et de Lombardie jusqu'à la fin de l'année. »

Lors de cette même audition parlementaire, le ministre a également déclaré que sa proposition impliquait de rediriger un tiers de tous les navires du terminal central de Marittima, dans le centre-ville, et ce, dès septembre prochain.

Cependant, aucune décision n'a encore été prise, insiste la CLIA.

Le canal Vittorio Emanuele plutôt que la Giudecca

« L’industrie de la croisière a travaillé avec diligence avec le ministre, le maire de Venise, la région de Vénétie, l’autorité portuaire et de nombreux autres acteurs pour trouver des solutions viables permettant aux grands navires de croisière d’accéder au terminal de croisière de Venise (Marittima) sans passer par le canal de la Giudecca », indique Tom Boardley, secrétaire général de CLIA Europe.

LIRE PLUS - Venise : la nouvelle taxe touristique ne fait pas l'affaire des croisiéristes

Tom Boardley précise que l’Association favorise toujours la solution mise au point par Comitatone en 2017. Cette solution identifie le canal Vittorio Emanuele comme la voie la plus sûre et la plus prudente pour mener les grands navires de croisière à la Marittima sans la Giudecca, qui longe la place Saint-Marc.

« Les membres de la CLIA se félicitent et soutiendront la mise en œuvre urgente de cette solution », conclut Tom Boardley.

Rappelons que divers incidents survenus récemment sur le canal de la Giudecca ont relancé le débat sur les dangers que représentent les géants des mers pour la Sérénissime. Parmi ces incidents : une collision entre un MSC Opera hors de contrôle et un plus petit navire, le River Countess. L’événement n’avait heureusement fait que quatre blessés légers.

Indicateur