Les directives des CDC deviendront facultatives pour les compagnies de croisières


Les directives des CDC deviendront facultatives pour les compagnies de croisières
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Alors que les États-Unis atteignent de nouveaux sommets en matière de COVID, les directives définies par les CDC (Centres de contrôle et de prévention des maladies des É.-U.) deviendraient facultatives pour les compagnies de croisières. Cela donnerait aux entreprises plus de contrôle sur les protocoles qu'elles choisissent d'appliquer.

LIRE PLUS – Les CDC rehaussent le niveau d'alerte pour les croisières; la CLIA perplexe 

Dans un article publié par USA Today le 12 janvier, le porte-parole des CDC, David Daigle, a confirmé que l'agence de santé est « effectue la transition vers un programme volontaire d'atténuation des risques liés au COVID-19 ». Le nouveau programme comprendra des conseils et des recommandations pour que les navires de croisières soient exploités de manière sûre et saine, en protégeant les passagers, les équipages et les communautés visitées, indique le CDC.

Les navires de croisière opérant en eaux américaines qui choisissent de participer au programme sur une base volontaire « doivent accepter de suivre toutes les recommandations et orientations émises par le CDC dans le cadre de ce programme », précisent les CDC.

Les navires naviguant dans les eaux américaines lors de voyages internationaux qui choisissent de ne pas participer seront classés «gris» sur le site Web Cruise Ship Colour Status du CDC, pour indiquer que les CDC n'ont pas examiné leurs protocoles de santé et de sécurité. Les navires qui choisissent de ne pas participer et qui naviguent uniquement dans les eaux américaines ne seront pas répertoriés du tout, mentionne USA Today.

L'option volontaire entrera en vigueur ce samedi (15 janvier), lorsque le Cadre de réglementation de la navigation conditionnelle des CDC (qui a été prolongé en octobre) arrivera à expiration. De plus amples informations sur le programme volontaire seront publiées samedi, ont fait savoir les CDC.

La CLIA réagit

Réagissant à la nouvelle, la CLIA (Cruise Lines International Association) a affirmé que le nouveau programme volontaire des CDC démontre que le secteur des croisières a maintenu un « engagement inébranlable » pour prévenir la propagation de la COVID-19.

« La croisière est le seul segment du voyage et du tourisme qui exige, avant l'embarquement des passagers et de l'équipage, des niveaux de vaccination extrêmement élevés (près de 100 % comparativement à seulement 63 % de la population américaine) et un dépistage à 100 % de chaque individu (21 fois le taux des États-Unis sur terre) », a déclaré Bari Golin-Blaugrund, vice-présidente de la communication stratégique de la CLIA, dans une déclaration à USA Today.




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur