Les Crystal Serenity et Symphony saisis par les autorités fédérales aux Bahamas


Les Crystal Serenity et Symphony saisis par les autorités fédérales aux Bahamas
Le Crystal Serenity et le Crystal Symphony. [Crystal Cruises]
Pax Global Media

La saga Crystal Cruises se poursuit alors que plusieurs médias rapportent que les Crystal Serenity et Crystal Symphony (qui s’étaient réfugiés aux Bahamas ces dernières semaines) ont été saisis par les marshals américains durant le week-end.

Rappelons que le mois dernier, le Symphony, qui devait accoster à Miami le 22 janvier, s'est dérouté vers Bimini, aux Bahamas. Le 31 janvier, le Serenity l’a rejoint, après avoir été refoulé à Oranjestad, la capitale d'Aruba, pour des raisons qui ne sont pas claires.

En faisant accoster ses navires à Bimini, Crystal souhaitait se mettre à l’abri d’un mandat d'arrêt pouvant entraîner leur saisie s'ils avaient accosté en Floride.

Ce mandat, signé par un juge fédéral de Miami, découle d'une action en justice intentée par Peninsula Petroleum Far East, qui affirme que Genting Hong Kong (société mère de Crystal Cruises et de Star Cruises Limited) doit 3,4 M$ en frais de carburant impayés (dont 1,2 M$ seraient liés au Symphony).

« Un spectacle honteux »

Les passagers du Serenity et du Symphony ont terminé leur croisière sur un ferry, qui les a transférés de Bimini à la Floride. Le débarquement soudain et rapide aurait laissé certains passagers dans de longues files d'attente pour le traversier et les bus, obligeant plusieurs à prendre des dispositions de dernière minute pour rentrer chez eux.

« Après cinq heures de voyage, nous descendons du ferry pour découvrir que tous les bagages ont été déposés pêle-mêle, que les couleurs et les numéros ne correspondaient pas, que les valises étaient renversées, qu'il n'y avait pas de porteurs et qu'il n'y avait pas de représentant de Crystal. Aucun. Personne ne donnait d'instructions. Personne n'aidait les personnes âgées. C'était un spectacle honteux », a dénoncé Allyn Jaffrey Shulman, passagère du Serenity, sur Facebook.

Au moment où le Serenity et le Symphony ont été saisis samedi, il ne restait plus que des membres d'équipage à bord, selon Cruise Law News, qui a rapporté l'histoire en premier. On ne sait toujours pas comment les autorités américaines ont pu saisir les deux navires aux Bahamas, selon le média.

Le Serenity et le Symphony étaient deux des trois navires de Crystal encore en activité après le dépôt de bilan de Genting Hong Kong, le mois dernier, à la suite de l'échec d'une procédure de renflouement impliquant le gouvernement allemand.

Le dernier navire de la flotte de Crystal en activité était le Crystal Endeavor, qui a terminé son itinéraire en Antarctique vendredi (4 février) à Ushuaia, en Argentine.

Il semble que l’Endeavor aurait été confronté à des problèmes juridiques avec les autorités maritimes pour une facture impayée. Selon Seatrade Cruise News, le navire avait toutefois réglé ce problème samedi soir et été autorisé à naviguer jusqu'à Montevideo, en Uruguay.

Le mois dernier, Jack Anderson, président et PDG par intérim de Crystal, a annoncé que Crystal suspendrait toutes les futures croisières océaniques jusqu'en avril 2022, ainsi que les croisières fluviales jusqu'en mai, pendant que l'équipe travaille sur la situation financière.


LIRE PLUS – Le Crystal Symphony met le cap sur les Bahamas pour éviter un mandat d'arrêt 

LIRE PLUS – Crystal suspend ses croisières jusqu'en mai en raison de difficultés financières 

LIRE PLUS – Le propriétaire de Crystal Cruises à la merci de ses créanciers après l'échec de son plan de sauvetage 

 




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur