Les croisières fluviales sont en vogue, selon la CLIA


Les croisières fluviales sont en vogue, selon la CLIA
Croisière sur la rivière Douro, en Espagne © Facebook de Scenic Cruise
Antoine Stab

C’est d’abord en tant que journaliste plein air qu'Antoine Stab a découvert le monde du voyage et son industrie. Français d'origine et québécois d'adoption, il se dit curieux de tout, autant ce qui se passe dans la cour arrière qu’à l’autre bout du monde.

La Cruise Lines International Association (CLIA) vient de publier un nouveau rapport sur l'industrie des croisières pour les agents de voyages. Un document qui révèle que les croisières fluviales sont actuellement l'une des tendances les plus en vogue du secteur.

LIRE PLUS - Rapport de la CLIA : des croisières pour tous les budgets

En voici les principales conclusions :

  • Les croisières fluviales en Europe ont la côte :  53 % de croissance annuelle pour les voies navigables orientales (Rhin, Moselle, Danube, Elbe), 30 % pour les canaux occidentaux (Soane, Seine, Loire), 24 % pour le sud (Douro, Rhône, Dordogne, Garonne, Po).

  • Près de quatre agents de voyage sur cinq (79%) ont déclaré qu'une croisière fluviale était un excellent moyen d'initier les voyageurs «  novices en croisières » à ce genre d'expérience.

  • Toujours selon les agents de voyages, les croisières fluviales sont également idéales pour les clients à la recherche d'expériences nouvelles ou différentes, de navires plus petits, d'une immersion dans une destination et d'une manière détendue de voir l'Europe.

LIRE PLUS - Croisières : l'Alaska, Cuba et les Caraïbes toujours les plus populaires

L'Alaska au sommet

D'autres chiffres et constatations viennent compléter les analyses de ce rapport :

  • Augmentation significative du nombre de réservations de croisières. Quatre agents de voyages sur cinq (84%) ont déclaré que les réservations avaient augmenté par rapport à l'année dernière. Plus du quart des agents (28%) ont déclaré que leurs clients dépensaient plus de 10% de plus qu’il y a un an.

  • Pic d’intérêt à deux chiffres pour certaines destinations. C'est le cas pour l'Europe méditerranéenne, passant de 25% à 42% (+ 17%) ou encore l’Amérique du Sud, passant de seulement 9% l’année dernière à 20%.

  • L’Alaska reste la principale destination en termes de croissance. Plus des deux tiers des agents de voyages (67%) ont déclaré avoir constaté un intérêt accru pour cet état.

Le rapport complet peut être consulté (en anglais) en cliquant ici.

Indicateur