Lundi,  28 septembre 2020  12:56

Des Canadiens toujours à bord du Coral Princess


Des Canadiens toujours à bord du Coral Princess
Le Coral Princess (Jonathan Palombo/Wikimedia).
Pax Global Media

Les Canadiens à bord du Coral Princess frappé par la COVID-19 mais qui ne montrent aucun signe de la maladie pourront rentrer chez eux à bord d'un vol nolisé, selon le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne.

Dans un tweet du 6 avril, Champagne a déclaré que les voyageurs pourront rentrer chez eux sur un vol affrété le 7 avril, après quoi ils seront contrôlés de nouveau et soumis à une auto-isolation obligatoire de 14 jours.

L'annonce intervient après que les 97 Canadiens à bord du navire aient été empêchés de débarquer une journée entière après que certains passagers ont été autorisés à se rendre à terre.

LIRE PLUS - COVID-19 : une liste de tous les vols et de toutes les croisières lors desquels des Canadiens ont pu être exposés

Princess Cruises a déclaré qu'au cours de la fin de semaine, les Centers for Disease Control des États-Unis ont annoncé un changement de politique stipulant que seuls les croisiéristes avec des vols charters imminents seraient autorisés à débarquer. Deux personnes à bord du navire sont décédées et 12 ont été testées positives pour la COVID-19, a déclaré Princess Cruises, tandis que d'autres éprouvent des symptômes pseudo-grippaux.

« Tous les passagers sont contrôlés conformément aux instructions du CDC avant le débarquement du navire », a déclaré Princess. « Pendant le débarquement et jusqu'à ce qu'ils atteignent leur domicile, les clients sont tenus de porter un masque et de prendre des mesures de distanciation sociale. Ceux qui présentent des symptômes respiratoires ou qui se rétablissent toujours resteront à bord jusqu'à ce qu'ils soient médicalement autorisés par les médecins du navire. De plus amples détails sur le débarquement seront partagés une fois disponibles. »

Le Coral Princess a quitté San Antonio (Santiago) le 5 mars pour un voyage en Amérique du Sud qui devait se terminer à Buenos Aires le 19 mars. En réponse à la propagation mondiale de la COVID-19, Princess Cruises a annoncé une pause volontaire des opérations de 60 jours le 12 mars, devenant l'une des premières entreprises du secteur des voyages d'agrément à prendre cette mesure proactive. Le Coral Princess est resté en service plus longtemps que prévu, jusqu'à son arrivée au port de Miami, en raison d'une série de fermetures de ports, d'annulations de compagnies aériennes et d'autres mesures prises, qui ont eu un impact sur le voyage de retour des invités et de l'équipage à bord.

114 navires toujours dans les eaux américaines

La Garde côtière américaine a déclaré dans un communiqué qu'elle avait été impliquée dans le traitement d'environ 120 navires transportant quelque 250 000 passagers au cours des trois dernières semaines en raison de la pandémie de coronavirus.

Au 4 avril, la Garde côtière a déclaré qu'il y avait 114 navires de croisière, transportant 93 000 membres d'équipage, dans ou près des ports et des eaux américains. Cela comprend 73 navires de croisière, avec 52 000 membres d'équipage, amarrés ou ancrés dans des ports et des mouillages américains. 41 autres navires de croisière, avec 41 000 membres d'équipage, sont en cours et à proximité des États-Unis.

Dans son dernier bulletin d'information, Affaires mondiales Canada indique « surveiller 49 Canadiens et 8 membres d'équipage canadiens à bord de 7 navires de croisière (MS AlbatrosViking SunMV ColumbusCosta DeliziosaPacific PrincessMSC Magnifica et le Queen Mary 2). Selon nos informations, aucun Canadien n’a été testé positif.»

LIRE PLUS : La fin du calvaire pour le MS Zaadam et ses passagers ?    

La semaine dernière, des Canadiens à bord du MS Zaandam et du MS Rotterdam de Holland America Line sont arrivés au Canada à bord d'un avion affrété par le croisiériste.



Indicateur