Les agents québécois au coeur de la stratégie NCL


Les agents québécois au coeur de la stratégie NCL
Marie-Eve Vallières

Marie-Eve est une Montréalaise pour qui le voyage n'a plus de secrets. Ayant vécu à Londres et en France, elle nourrit une soif d'aventure et de découverte depuis maintenant neuf ans. 29 pays plus tard, Marie-Eve continue de bourlinguer à travers le monde.

Trop typés, les navires de Norwegian Cruise Line ? Pas selon le duo formé par Alexandre Bergeron, directeur du développement des affaires pour le Québec et Derek Lloyd, directeur national des ventes au Canada. Ceux-ci souhaitent que les voyageurs et les agents perçoivent les itinéraires et navires autrement, avec plus d'ouverture d'esprit, et réalisent que le prix affiché par NCL est très avantageux une fois les inclusions prises en compte.

« Nous essayons de présenter nos navires autrement à nos partenaires agents de voyages afin de décloisonner certaines croyances. Surtout sur nos nouveaux navires, il y a de quoi plaire à toutes les catégories de voyageurs. C'est possible d'avoir plusieurs types de vacances sur le même navire et c'est ce que nous essayons de mettre de l'avant », expliquait Derek Lloyd, directeur national des ventes au Canada.

Des prix plus... élevés ?

LIRE PLUS : Miami : un nouveau terminal de croisières pour Norwegian Cruise Line

Le directeur abordait également la question de la vente de croisières comme produit tout-inclus, indiquant qu'il est parfois intimidant pour les agents non-spécialisés en croisières d'en vendre à leurs clients. Or, avec toutes les inclusions proposées par Norwegian, vendre un itinéraire dans les Caraïbes serait presque pareil à vendre un hôtel tout-inclus, à la différence du tarif bien entendu.

« Nous ne souhaitons pas être le croisiériste le moins cher de sa catégorie. En fait, c'est plutôt l'inverse : en ayant des prix plus élevés, nous pouvons inclure davantage de privilèges et ainsi offrir un meilleur rapport qualité-prix. C'est plus honnête que d'offrir un mini tarif de départ et ensuite de facturer des dizaines de suppléments, indique Derek Lloyd. Ça permet d'ailleurs à nos partenaires agents de voyages de faire des commissions plus généreuses, plus facilement ! »

D'importants investissements au Québec

Avec son université francophone, NCL est le premier croisiériste a dédier autant de ressources en français aux agents du Québec. Il faut dire que la Belle Province est le septième marché en importance pour NCL dans le monde, notamment en raison du concept « freestyle » qui convient très bien aux vacanciers québécois.

Au Canada, Norwegian a d'ailleurs enregistré une croissance de 16% au cours de la dernière année.

« Je pense que le fait que nous ayons la flotte la plus jeune de l'industrie joue énormément en notre faveur au Québec. Les Québécois aiment l'odeur de char neuf, il faut le dire! », Alexandre Bergeron, directeur du développement des affaires pour le Québec.

LIRE PLUS : NCL : la formation maintenant disponible en français

Indicateur