Québec mise sur les agents pour vendre des croisières vers la Nouvelle-Angleterre


Québec mise sur les agents pour vendre des croisières vers la Nouvelle-Angleterre
« Nous comptons sur les agents de voyages pour faire savoir et proposer Québec comme site d’embarquement et de débarquement pour des croisières aux touristes québécois », dit Caroline Têtu, de l’Office du tourisme de Québec.
Denis Méthot

Journaliste et photographe de presse maintes fois récompensé depuis les trois dernières décennies, Denis Méthot est un touche-à-tout qui raffole des voyages. Il est, depuis plusieurs années, le correspondant officiel de PAX dans la ville de Québec.

Les autorités du port et l’Office du tourisme de Québec veulent se rapprocher des agents de voyages afin de faire mieux connaître l’offre de services en croisières pour les embarquements et les débarquements à Québec auprès des touristes québécois.

LIRE PLUS : Le Port de Québec a connu une saison record en 2018

En 2019, la Capitale nationale accueillera 38 paquebots différents. La majorité des 150 visites qu’ils effectueront d’ici la fin octobre seront des escales touristiques, mais 21 embarquements et débarquements vont se dérouler à Québec cette année, un sommet. Le Queen Mary 11, pour ne nommer que lui, offrira encore cette possibilité. Actuellement, les passagers qui embarquent ou débarquent dans la Capitale sont principalement des Américains.

L’Office du tourisme vise à accroître le nombre d’embarquements et de débarquements locaux et constate que trop peu de Québécois savent qu’ils pourraient faire une croisière en Nouvelle-Angleterre en partance de Québec. L’organisme souhaite que les agents de voyages de la province fassent la promotion et la vente de ce produit auprès de leurs clients québécois.  Ces croisières de sept jours ont principalement comme destination New-York et Boston.

Rapprochement avec les agents de voyages

En 2019, les croisières devraient amener 230 000 visiteurs à Québec et les responsables du tourisme se sont donnés comme objectif d’en accueillir 425 000 en 2025. Ils aspirent à atteindre cette cible en recevant des paquebots à toutes les saisons, y compris l’hiver, et en se rapprochant des conseillers en voyages.

« Il est démontré que dans le domaine des croisières, les agents de voyages sont des joueurs clés. Nous pensons que les agents de voyages québécois ont tout intérêt à connaître les possibilités d’embarquements et de débarquements à Québec. Lors de la visite du Disney Magic en 2018, on s’est rendu compte que beaucoup de gens ne savaient pas qu’ils auraient pu y embarquer et faire la croisière jusqu’à New-York. Cela a confirmé qu’il fallait augmenter nos efforts pour faire connaître l’itinéraire Canada-Nouvelle-Angleterre depuis Québec aux agents de voyages québécois et canadiens », explique Caroline Têtu, chargée du développement des croisières internationales à l’Office du tourisme.

La visite du Disney Magic en 2018 a fait réaliser à l’Office du tourisme que beaucoup de Québécois ne sont pas conscients pas qu’ils peuvent entreprendre ou terminer une croisière à Québec.

L’Office du tourisme a franchi un premier geste pour se rapprocher des conseillers de voyages québécois en participant à la Journée de l’agent de voyages tenue le 1er mai dernier à Québec.  L’organisme travaille aussi à l’élaboration de modules de formation en ligne qui seront offerts aux agents au cours des prochains mois pour faire connaître Québec comme site d’embarquement ou de débarquement pour les croisières.

« Quand ils pensent croisière, les Québécois songent d’abord aux Caraïbes, mais ils ne réalisent pas ou n’ont pas le réflexe d’envisager un itinéraire à partir de Québec. Nous comptons sur les agents de voyages pour leur faire savoir et leur proposer », souligne Caroline Têtu.

Une autre saison de croissance

La saison 2019 a débuté le 2 mai avec la visite du paquebot norvégien Fram. Même après des années de croissance, le boom des croisières se poursuit dans la Capitale.

LIRE PLUS : Le paquebot norvégien MS Fram lance la saison des croisières 2019 à Québec

Cette année, cinq lignes, TUI Cruises, MSC Cruises Spa, Peace Boat, Scenic et Hurtigruten, et neuf paquebots feront escale à Québec pour la première fois : le Champlain de la compagnie le Ponant, le MS Fram, le Mein Schiff 1, le MSC Meraviglia (le plus grand paquebot d’Europe), l’Ocean Dream, le Viking Sun de Viking Cruises, le Scenic Eclipse, le Riviera de Oceania Cruises inc et le Zaandam.

Indicateur