Le Crystal Symphony met le cap sur les Bahamas pour éviter un mandat d'arrêt


Le Crystal Symphony met le cap sur les Bahamas pour éviter un mandat d'arrêt
Le Crystal Symphony. [Crystal Cruises]
Pax Global Media

Durant le week-end, un navire de Crystal Cruises transportant plus de 700 passagers aurait mis le cap sur les Bahamas plutôt que de se rendre en Floride comme prévu après qu’un mandat d’arrêt ait été délivré en raison d’une facture de carburant impayée de plus de 1 M$, selon des reportages.

Le Crystal Symphony aurait dû accoster à Miami samedi 22 janvier au terme d’une croisière de 14 jours dans les Caraïbes. Comme le mandat d'arrêt aurait entraîné la saisie du navire s'il avait accosté en Floride, il a choisi d’accoster plutôt à Bimini, aux Bahamas, rapporte Bloomberg.

La saisie devait permettre de rembourser une facture de carburant de 1,2 M$, due par la société mère de Crystal, Genting Hong Kong Ltd. Le mandat découle d'une poursuite intentée par Peninsula Petroleum Far East mercredi contre Crystal Cruises et Star Cruises Limited, selon USA Today.

En raison de ce changement inattendu, les passagers du Crystal Symphony ont dû attendre toute la nuit de samedi pour être transportés par traversier jusqu'à Fort Lauderdale, rapporte le Daily Mail. Cela a obligé certains voyageurs à faire des plans de dernière minute puisque leur arrivée a été retardée d'au moins un jour.  

LIRE PLUS – «Nous sommes dévastés»: Crystal suspend ses croisières jusqu'en mai en raison de difficultés financières 

Des problèmes financiers

L'incident s’ajoute aux malheurs de Crystal, dont l’exploitant a déposé la semaine dernière une demande de liquidation provisoire et annoncé un plan potentiel de fermeture de plusieurs opérations dans le monde.

Dans une déclaration à la bourse de Hong Kong le mercredi 19 janvier, Genting a révélé qu'elle sera « bientôt incapable de rembourser ses dettes à mesure qu’elles arriveront à échéance », en raison de l'assèchement de ses liquidités.

Éprouvée financièrement par la pandémie de COVID-19, Genting a déclaré avoir déposé une demande de « liquidation de la société » auprès de la Cour suprême des Bermudes, après avoir « épuisé tous les efforts raisonnables pour négocier avec les contreparties concernées dans le cadre de ses accords de financement ».

LIRE PLUS – Le propriétaire de Crystal Cruises à la merci de ses créanciers après l'échec de son plan de sauvetage 

Avenir incertain

Tout cela laisse présager un avenir incertain pour Crystal Cruises, qui a annoncé la semaine dernière qu’elle suspendrait toutes les futures navigations océaniques jusqu’en avril 2022, ainsi que les croisières fluviales jusqu’en mai.

Les navires de Crystal qui sont toujours en service – Crystal Serenity et Crystal Endeavor – termineront leurs voyages actuels avant que les départs ne soient suspendus, a déclaré la compagnie dans un communiqué.

« Comme vous, nous sommes dévastés par cette action, mais c'est la décision la plus prudente dans le contexte commercial actuel », a écrit Jack Anderson, président et directeur général par intérim de Crystal, dans une lettre adressée aux partenaires la semaine dernière.

Dans une déclaration publiée ultérieurement sur le site Web de Crystal, M. Anderson a laissé entendre que la compagnie de croisières de luxe pourrait reprendre la mer un jour.

« Crystal est synonyme de croisière de luxe depuis plus de 30 ans et nous sommes impatients d'accueillir à nouveau nos précieux invités lorsque nous reprendrons nos activités », a-t-il écrit, en remerciant les passagers et les partenaires de la compagnie « pour leur incroyable soutien pendant cette période difficile en cours ».

 



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur