L’AITC lance un Comité national sur les croisières


L’AITC lance un Comité national sur les croisières
Beth Potter, PDG de l’AITC.
Pax Global Media

L’Association de l’industrie touristique du Canada (AITC) a annoncé la formation d’un Comité national sur les croisières. Ce Comité demande qu’on accorde au secteur des croisières le même traitement que celui réservé aux autres secteurs de l’industrie touristique canadienne.

LIRE PLUS – Lancement d’une campagne demandant la réouverture de la frontière canado-américaine 

« L’économie touristique est composée d’une variété de secteurs, et celui des croisières en est certes un élément important. Il génère en effet quelque 30 000 emplois directs au Canada », souligne Beth Potter, PDG de l’AITC.

Le Comité est composé de membres de l’AITC et d’organisations canadiennes du secteur des croisières représentant les régions affectées par l’interruption des croisières : les provinces de l’Atlantique, le Québec, l’Ontario, la Colombie-Britannique et le Nord du Canada.

Alors que les activités du secteur des croisières au Canada demeurent suspendues jusqu’au printemps 2022, le Comité exercera un rôle consultatif afin d’identifier les enjeux affectant le secteur des croisières. Il soumettra aussi des informations à jour et des recommandations au comité de relance de l’AITC.

« Nous oeuvrons dans un secteur de l’industrie touristique qui est à toute fin pratique en "confinement" jusqu’au printemps 2022… Notre objectif est de conscientiser et d’informer les gens sur les entreprises du secteur des croisières qui subissent les contrecoups de ce "confinement" et de générer un appui envers notre situation », explique Danielle Timmons, présidente du Comité national sur les croisières de l’AITC.

Muni d’une liste de parties prenantes qui surpasse les 300 noms, le Comité peut déjà compter sur plusieurs appuis – y compris les entreprises qui forment la chaîne d’approvisionnement du secteur canadien des croisières (secteur qui injecte quelque 4,3 G$ annuellement dans l’économie canadienne).

Compte tenu du fait que les croisières ont repris en toute sécurité dans d’autres régions du monde, le Comité souhaite envoyer un message clair, à savoir que ce secteur canadien des croisières sera prêt à accueillir de nouveau les navires en toute sécurité.

« Nous sommes confiants que nos partenaires sauront adhérer aux protocoles en vigueur afin d’assurer la sécurité de leurs clients, leur équipage et les communautés qu’ils visitent », conclut le Comité national sur les croisières de l’AITC.

 


Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !




Indicateur