La CLIA félicite l'administration portuaire du Grand Victoria


La CLIA félicite l'administration portuaire du Grand Victoria
Pax Global Media

La CLIA félicite l'administration portuaire du Grand Victoria (Greater Victoria Harbour Authority) pour son initiative (environnementale) d'installer une alimentation électrique à quai au terminal des navires de croisières.

LIRE PLUS – CLIA prédit que les croisières dépasseront le niveau de 2019 d'ici la fin de 2023 

« Nous constatons que l'engagement du gouvernement du Canada d'atteindre des émissions nettes nulles d'ici 2050, et l'objectif d'éviter les pires impacts du changement climatique, s'alignent sur les objectifs de l'industrie des croisières », déclare Kelly Craighead, présidente et chef de la direction de la CLIA.

Elle souligne que le projet est conforme à l’engagement envers des croisières plus durables pris par les compagnies de croisières océaniques membres de la CLIA – « y compris l'investissement dans des navires capables de produire de l'électricité à quai et le développement de carburants alternatifs ».

« Il s'agit d'un objectif qui nécessitera le soutien et l'engagement de toutes les parties de la société, y compris les provinces et les territoires, les villes et l'industrie », ajoute Kelly Craighead.

Objectif : utiiliser de l'énergie locale propre

La présidente de la CLIA affirme que l’Association est partenaire non seulement de l'Autorité portuaire du Grand Victoria, mais aussi de tous les endroits où l'on peut utiliser de l'énergie locale propre.

« La collaboration est le moyen le plus efficace de réaliser l’alimentation à quai dans les ports canadiens, dit-elle. L’alimentation à quai des navires nécessite des systèmes sophistiqués et représente un investissement financier important pour toutes les parties concernées. »

Kelly Craighead assure que, malgré les défis financiers et autres posés par la pandémie, les lignes membres s’entendent pour dire que l'installation et l'utilisation de l'alimentation à quai est une voie importante pour atteindre les objectifs collectifs de lutte contre le changement climatique.

De fait, les compagnies membres de la CLIA se sont récemment engagées à équiper leurs navires pour qu'ils puissent se connecter à des installations électriques à terre partout où ces installations sont disponibles dans les ports, et ce, dès que possible et au plus tard en 2035 – ou à ce que les navires puissent utiliser des technologies alternatives à faible émission de carbone, selon les disponibilités, pour réduire les émissions lorsqu'ils sont au port.

« Il y a encore de nombreux détails à régler, y compris les investissements dans l'infrastructure portuaire, le financement et un calendrier pour la disponibilité de l'infrastructure électrique », prévient néanmoins Kelly Craighead, en réitérant l’appui de la CLIA à l’initiative environnementale de l'Administration portuaire du Grand Victoria.

 






Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur