La CLIA applaudit une étape importante vers la reprise du tourisme de croisière au Canada


La CLIA applaudit une étape importante vers la reprise du tourisme de croisière au Canada
Le MSC Meraviglia au port de Québec en octobre 2019. [MSC]
Pax Global Media

Par voie de communiqué, la CLIA (Cruise Lines International Association) et ses compagnies membres saluent la collaboration et le travail qui ont mené à l'« arrêté d'urgence no 8 » de Transports Canada.

Aux yeux de la CLIA, cet arrêté d'urgence no 8 marque effectivement « une autre étape importante vers la reprise du tourisme de croisière au Canada en 2022 ».

LIRE PLUS – L’interdiction des croisières en eaux canadiennes sera levée le 1er novembre 

Rappelons que l’interdiction de la circulation des navires de croisière dans les eaux canadiennes a été levée le 1er novembre (alors qu’initialement, elle devait prendre fin le 28 février 2022). Lors de l’annonce en juillet dernier, le ministre des Transports, Omar Alghabra, avait convenu que l'entrée en vigueur de la mesure viendrait trop tard pour la saison des croisières 2021...

Mais l’intention du gouvernement du Canada était d’envoyer « un signal clair pour la reprise de la saison des croisières au Canada en 2022 », avait précisé le ministre.

(Rappelons néanmoins qu’entre-temps, le gouvernement recommande toujours aux ressortissants canadiens d’éviter tout voyage en croisière à l'extérieur du Canada.)

Mesures COVID supplémentaires

La CLIA relève que l'arrêté d'urgence no 8 de Transports Canada établit aussi des mesures supplémentaires pour les opérations liées à la COVID.

L’Association ne s’en formalise pas. Elle rappelle plutôt que ses compagnies membres font leur priorité absolue de la santé et de la sécurité de leurs passagers, des membres d'équipage et des communautés qu'elles visitent.

« L'accent est mis sur la vaccination des membres d'équipage et des passagers, ainsi que sur l'exigence de tests COVID-19 négatifs avant l'embarquement et d'autres conditions », précise-t-on.

La CLIA fait aussi valoir que le secteur des croisières a accueilli avec succès plus de 4 millions d'invités et a redémarré dans plus de 30 pays, notamment aux États-Unis, dans toute l'Europe et maintenant en Amérique du Sud ainsi qu'en Asie.

« Les rares cas de COVID-19 qui se sont produits depuis la reprise des opérations ont été traités rapidement sur la base des plans d'intervention préétablis à bord des navires de croisière océaniques membres de la CLIA », indique-t-on.

Par ailleurs, la CLIA rappelle qu’avant la pandémie, l'industrie des croisières soutenait plus de 30 000 emplois au Canada; qu’elle générait 1,44 G$ en salaires et traitements; et qu’on estimait son impact économique global à 4,28 G$.




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur