#JeudiRétro : Joyeux Noël de Veracruz !


#JeudiRétro : Joyeux Noël de Veracruz !

Gilles GarceauNous sommes le 23 décembre 1990. C’est le jour prévu pour le vol inaugural d’Air Transat pour Veracruz au Mexique qui doit partir à 16 h. Gilles Garceau à l’époque chez le grossiste ProMexTours accompagnent un groupe de ses clients.

Mais un bris mécanique s’invite à la fête en guise de cadeau de Noël et le vol est retardé jusqu’au lendemain le 24 décembre 14 h 30.

Malgré tout, l’avion part le lendemain et le vol en direction de Veracruz se passe très bien, sauf qu’à l’arrivée le pilote doit atterrir sur une piste très courte pour l’avion qui était à l'époque un Lockheed 1011.

L’expert aux commandes pose le coucou comme il se devait et commence son taxi pour se poster devant le terminal.  Les Mexicains de l’aéroport, eux, n’avaient pas prévu un si gros porteur sur l’aéroport.

Ils n’avaient tout simplement pas de rampes d’escalier assez hautes pour un Lockheed 1011.  Une heure plus tard, après avoir retourné toutes les solutions dans tous les sens,  le débarquement peut commencer de deux façons. La première par la porte avant, les autorités mexicaines ont placés deux plates-formes (plateformes qui servaient normalement à réparer les moteurs) et au-dessus de cette même plate-forme, ils ont installé une échelle pour faire descendre le monde un par un !

En même temps, d’autres passagers descendaient par le petit ascenseur à l’arrière de l’avion arrivant sur un camion servant normalement à la livraison des repas à bord.

Le débarquement a pris en tout près de deux heures pour vider les 368 passagers à bord de ce vol inaugural.

Comble du malheur, une tempête de sable se produit à Veracruz et la température a baissé à près de 10 degrés, un coup de massue quand on cherche un peu de chaleur pendant le temps des fêtes. Le Québec subissait à cette époque une vague de froid avec des températures minimales enregistrées de -22 le 20, 21, 25 et 26 décembre. Un peu de soleil servant à autre chose qu’éclairer le paysage était donc dans la tête de chacun des passagers. Et, Il ne faut pas oublier que nous sommes la veille de Noël.

Un Lockheed 1011 d'Air TransatIl est près de 23 h lors de l’arrivé à l’hôtel, le Père Noël avait prévu la petite cerise sur le gâteau. Une panne d’électricité durera jusqu’au  26 décembre. Après avoir discuté avec Jean-Marc Eustache et François Legault, il fut décidé de rembourser les clients immédiatement de 200 $ par personne.

Au final, Gilles Garceau a repris un vol commercial de Mexicana pour Veracruz apportant la bonne nouvelle obtenue auprès de Transat et le 28 décembre, les 368 passagers ont été remboursés.

Cette histoire n’a pas été publiée dans les journaux, car les clients étaient heureux du restant de leur voyage en plus d’avoir eu un dédommagement de 200$.

 La saison de Veracruz de décembre 1990 à avril 1991 s’était vendue au complet en 3 mois, soit de septembre à novembre 1990.

Indicateur