Hurtigruten : du poisson mort pour faire avancer ses navires


Hurtigruten : du poisson mort pour faire avancer ses navires

Hurtigruten est déjà considérée comme la compagnie de croisière la plus verte de la planète. Mais elle veut aller plus loin, en utilisant des déchets de poissons et autres matières organiques pour générer du biogaz liquéfié qui servira de carburant à une partie de sa flotte.

« Ce que certains voient comme un problème, nous le voyons comme une ressource et une solution, explique Daniel Skjeldam, directeur général d’Hurtigruten. En utilisant le biogaz en tant que carburant pour des navires de croisière, Hurtigruten deviendra la première compagnie de croisière à propulser des navires avec un carburant non fossile. »

Énergie verte

Le biogaz renouvelable est une source d’énergie propre, considérée comme le carburant le plus propre présentement disponible sur la planète. Le biogaz est déjà utilisé comme carburant, à petite échelle, dans le secteur du transport, notamment les bus.

L’Europe du Nord et la Norvège (cette dernière a un secteur forestier et une industrie piscicole qui produisent un volume constant de déchets organiques) ont une opportunité en or de devenir des leaders dans la production de biogaz.

« Alors que nos compétiteurs carburent au fioul lourd, économique mais polluant, nos navires carbureront, littéralement, grâce à la nature. Le biogaz est le carburant le plus vert qui soit et son utilisation marquera un avantage indéniable pour l’environnement. Nous serions ravis que d’autres compagnies de croisière nous suivent dans notre démarche », a dit Skjeldam.

Mise au vert pour 2019

Hurtigruten a célébré son 125e anniversaire en étant la première compagnie de croisière à bannir le plastique à usage unique. Mais ce n’est pas fini, l'entreprise veut aller encore plus loin avec ces deux initiatives :

  • L’introduction du premier navire au monde à propulsion hybride, le MS Roald Amundsen, construit pour voguer dans les eaux les plus propres au monde, comme en Antarctique.
  • Le début d’un gros projet de mise à jour « verte » de plusieurs navires de la flotte, en remplaçant la propulsion traditionnelle au diésel par des batteries électriques et des moteurs à essence.

Hurtigruten construit présentement trois navires d’expédition à propulsion électrique hybride dans le chantier naval de Kleven Yard, en Norvège. MS Roald Amundsen, MS Fridtjof Nansen, et le troisième, pas encore baptisé, seront livrés, respectivement, en 2019, 2020 et 2021.

La compagnie de croisière prévoit d’investir plus de 850 millions US$ afin de devenir la compagnie de croisière la plus verte au monde.

« Ce n’est que le début. Hurtigruten est la compagnie de croisière d’expédition la plus grande au monde, et cela vient avec une certaine responsabilité. La conservation et la durabilité seront des facteurs déterminants de la nouvelle ère des croisières et de l’industrie du voyage. Notre but ultime est d’opérer nos navires sans aucune émission », conclut Skjeldam.

Indicateur