«Enfin, les paquebots sont de retour à Québec!»


«Enfin, les paquebots sont de retour à Québec!»
Denis Méthot

Journaliste et photographe de presse maintes fois récompensé depuis les trois dernières décennies, Denis Méthot est un touche-à-tout qui raffole des voyages. Il est, depuis plusieurs années, le correspondant officiel de PAX dans la ville de Québec.

« Après deux années d’interruption, enfin, les paquebots sont de retour à Québec », s’est exclamé le PDG du Port, Mario Girard, au début de la cérémonie d’accueil du premier navire de croisières internationales à faire escale dans la capitale en 2022 : le Viking Octantis.

LIRE PLUS – Le Koningsdam de HAL a été le premier navire de croisières à revenir au Canada 

Il n’y a pas que l’administration du port à se réjouir de l’arrivée du paquebot norvégien dont l’étrave est inspirée des drakkars vikings. Tous les commerçants, restaurateurs et autres établissements qui tirent beaucoup de revenus du passage de ces navires devaient en être aussi heureux.

L’industrie des croisières était en croissance constante à Québec avant l’apparition de la COVID. La capitale nationale n’est plus seulement une escale recherchée par les croisiéristes et les passagers de leurs paquebots, mais elle est devenue un port d’embarquement important. Même des Américains viennent entreprendre leur croisière à Québec.


Le Viking Octantis est le premier paquebot à faire escale à Québec après deux années d’interruption dues à la COVID. [Denis Méthot]


Des quais déserts durant deux ans

Et soudainement, tout s’est arrêté net en 2020. Les quais le long desquels s’amarrent les navires sont devenus presque déserts durant deux ans en raison de la pandémie. Québec n’était plus la même sans la présence sympathique de ces grands navires de luxe, surtout à l’automne.

L’arrivée du Viking Octantis le 26 avril 2022 marque la renaissance de cette activité, mais les autorités portuaires et de Destination Québec se croisent les doigts : une centaine d’escales sont prévues à ce jour pour 2022. Toutefois, en cas de nouvelle vague qui exigerait le retour à des restrictions publiques majeures, ce nombre pourrait diminuer.

Les autorités du Port se disent en constant rapport avec la Santé publique et Transports Canada. Les exigences sanitaires sont sévères.

Tous les passagers des croisières qui évoluent dans les eaux canadiennes doivent avoir été vaccinés au moins deux fois. Le Terminal de Québec, qui pourrait accueillir jusqu’à 110 000 passagers et membres d’équipages de ces paquebots en 2022, est régulièrement désinfecté. Tout est fait à l’accueil pour réduire les risques d’une explosion de cas apportée à Québec par ces navires qui se déplacent de destination en destination, parfois de pays en pays.

Quand la situation épidémiologique sera revenue à la normale, les autorités du Port espèrent égaler en trois ans la marque de 150 escales établie en 2019.


Le Viking Octantis, de Viking Cruises.  [Denis Méthot]


Destination : les Grands Lacs

Propriété de Viking Cruises, le Viking Octantis est le plus récent navire de la flotte et il est destiné à réaliser des parcours d’exploration à travers le monde.

Ce paquebot de petite taille a été mis en service en 2021 alors que sévissait la pandémie à travers le monde. Il peut accueillir 378 passagers, mais en avait 282 et 263 membres d’équipage lors de cette présente croisière qu’il a entreprise le 18 avril à New York.

Reparti de Québec le soir même de son arrivée, il faisait halte à Trois-Rivières le lendemain. Sa destination : les Grands Lacs où il doit passer l’été.


Le président du Port de Québec, Mario Girard, a donné la médaille remise au premier navire de croisières de l’année au capitaine du Viking Octantis.  [Denis Méthot]


Des protocoles d’hygiène parmi les plus sévères

Lors d’une entrevue exclusive avec PAX Nouvelles, le capitaine Anders Gillis Steen a indiqué que les protocoles d’hygiène et de contrôle à bord étaient parmi les plus sévères de l’industrie pour éviter toute apparition de cas et de contagion.

Ainsi, tous les passagers et membres d’équipage sont testés contre la COVID tous les jours grâce à des tests de salive. On sait alors quotidiennement si des cas seraient apparus. Grâce à ces mesures, on tente d’offrir la vie de croisière la plus normale possible à bord au niveau des salles à manger, des bars et des activités, tout en restant sur ses gardes.

Le Viking Octantis s’adapte aux exigences sanitaires des régions ou des pays où il s’arrête. Pour cette raison, le port du couvre-visage n’est pas obligatoire, mais ceux qui veulent le porter le font.


Le chef de la nation Wendake, Carlo Gros-Louis, a remis un bâton de paix de sa communauté au capitaine Anders Gillis Steen.   [Denis Méthot]


La saison 2022 est en marche

Avec cette courte escale du paquebot norvégien, la saison 2022 des croisières est officiellement lancée à Québec. Au moins six navires sont attendus d’ici la fin du mois de mai et les visites vont se poursuivre, si rien ne les interrompt, jusqu’au Ier novembre.

Le Queen Mary 2, un habitué de la capitale nationale, y fera un retour le 29 septembre. Le Carribean Princess fera pas moins de 4 haltes, les 4 août, 9 septembre, 29 septembre et 19 octobre. Ponant est au calendrier le 19 octobre avec le Bellot et le 25 avec le Dumont D’Urville. Le Viking Octantis reviendra lors d’une deuxième escale, le 5 octobre.


Une scène que l’on n’avait pas vue depuis deux ans à Québec : des passagers d’un paquebot en escale qui sont réunis sur le quai avant un tour de ville.  [Denis Méthot]







Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !




Indicateur