Cunard présente son côté épicurien aux conseillers en voyage


Cunard présente son côté épicurien aux conseillers en voyage
Steve Smotrys, vice-président Ventes en Amérique du Nord et Émilie Giguère, directrice au développement des affaires pour le Québec et le Nouveau-Brunswick
Marie-Eve Vallières

Marie-Eve est une Montréalaise pour qui le voyage n'a plus de secrets. Ayant vécu à Londres et en France, elle nourrit une soif d'aventure et de découverte depuis maintenant neuf ans. 29 pays plus tard, Marie-Eve continue de bourlinguer à travers le monde.

Reconnu pour ses traversées transatlantiques, son luxe d'antan et ses prestations très chic, Cunard accueillait hier une soixantaine de conseillers en voyage afin de se décloisonner du carcan de « croisiériste guindé » qu'il juge inexact et dépassé. Émilie Giguère, directrice au développement des affaires pour le Québec et le Nouveau-Brunswick, s'est confiée à PAX afin d'expliquer le concept de la soirée et les avantages de faire voyager ses clients avec Cunard.

« Le but de la soirée est de mieux faire connaître le produit aux conseillers, pour démontrer qu'il existe d'autres facettes à nos navires que celle des soirées classiques. Cunard, c'est aussi décontracté et amusant, en journée et en soirée ! C'est loin d'être aussi coincé que les gens pensent », s'exclamait Émilie Giguère.

Pour la petite histoire : Émilie Giguère admet ouvertement que Cunard est son produit préféré, et pour cause. Ses deux ancêtres, autant irlandais qu'italien, ont voyagé à bord de Cunard pour s'établir en Amérique du Nord. « C'est un lien d'appartenance qui est très cher à mes yeux », déclare-t-elle.

Comment vendre du Cunard ?

Consciente que la marque a besoin d'être démystifiée, autant auprès des voyageurs que des conseillers, la pétillante BDM a mis sur pied une soirée tapas et gin fizz toute en convivialité. Elle a également rappelé, au passage, que la moyenne d'âge des passagers n'est pas de 112 ans, mais bien de... 47 ans !

« À bord de nos trois Queen, nous avons notre propre gin créé sur mesure avec différents aromates. Au total, ce sont plus de 60 combinaisons de gin fizz que nous offrons à bord de Cunard », détaillait Émilie Giguère.

« Il suffit de semer la graine à l'esprit de son client. Ce ne sera peut-être pas une vente immédiate, il faut laisser la graine germer. Mais une fois que l'idée est implantée, votre client reviendra pour demander du Cunard, j'en suis convaincue. Vous avez probablement plus de clients intéressés par Cunard que vous ne le pensez », dit-elle.

Pourtant, Émilie Giguère se désole que le Québec demeure un marché à développer pour le croisiériste. « Je trouve ça dommage, car à bord de Cunard, tout est en français. Il n'y a pas de barrière de langue, ce qui devrait être attractif pour les voyageurs francophones. Mais c'est en partie dû au fait que nous n'avons pas encore fait d'événements à grand déploiement afin de se faire connaître de la clientèle québécois ».

Si bien sûr les voyageurs plus âgés qui souhaitent retrouver les voyages classiques de leur jeunesse trouveront leur compte à bord de la flotte Cunard, les plus jeunes ayant envie d'une expérience distinguée et abordable pourront également faire partie du voyage en raison des nombreuses innovations et rajeunissements des dernières années. Sans parler de l'engouement pour la famille royale britannique !

N'hésitez pas à vendre les transatlantiques en alternative aux trajets en avion, c'est également une option. Profitez de nos croisières thématiques, également, ce sont d'excellents vendeurs », conseille-t-elle.

« Nous avons enregistré une augmentation d'environ 35 % sur le marché canadien cette année », a dit Steve Smotrys, vice-président Ventes en Amérique du Nord de Cunard.

Le Queen Mary 2


Cunard en bref

Fort de presque 200 ans d'existence et de nombreuses traversées emblématiques, le croisiériste jouit d'une réputation Hollywood glamour et irréprochable en plus d'avoir été pionnière à de nombreuses occasions : première à traverser la Méditerranée, première à offrir de l'alcool durant la Prohibition, première à s'électrifier, première à faire le tour du monde.

  • Le Queen Mary 2 : le légendaire paquebot transatlantique a été complètement rénové tout en conservant son aspect sophistiqué 
  • Le Queen Elizabeth : ce navire aux accents Art Deco sera dédié aux trajets en Alaska et au Japon
  • Le Queen Victoria : affrété aux trajets européens, il vient de subir une cure de jouvence exhaustive et profite d'un pont principal extérieur encore plus grand

Par ailleurs, un tout nouveau navire viendra s'ajouter à la flotte en 2022. Les détails, incluant le nom et la capacité, seront connus en janvier 2020.

Des itinéraires à surveiller

LIRE PLUS : Transat proposera des croisières en Alaska avec Cunard

  • Cunard retourne en Alaska pour la première fois depuis 20 ans et possède l'un des rares permis pour accoster près des glaciers ; il n'y a donc pas d'autres paquebots à proximité
  • Le Japon : 

« Surveillez nos itinéraire en Asie, vous pourriez être vraiment surpris des tarifs et des avantages de ces trajets », concluait Émilie Giguère.

Indicateur