Dimanche,  22 septembre 2019  0:46

CroisiEurope veut séduire le Quebec avec une brochure spécifique à ce marché


CroisiEurope veut séduire le Quebec avec une brochure spécifique à ce marché
De chez CroisiEurope (à partir de la gauche) : Lucas Schmitter, directeur du commerce en ligne ; Kim Schmitter, responsable de la création de croisière et de la tarification ; Michel Grimm, directeur commercial international. Accompagné de Mélanie Paul-Hus (à droite), directrice d'Atout France au Canada.
Antoine Stab

C’est d’abord en tant que journaliste plein air qu'Antoine Stab a découvert le monde du voyage et son industrie. Français d'origine et québécois d'adoption, il se dit curieux de tout, autant ce qui se passe dans la cour arrière qu’à l’autre bout du monde.

Pour la première fois de son histoire, le croisiériste français lance une brochure 2020, intitulée « Rêvez le monde en croisières », spécifiquement dédiée au marché québécois et principalement à destination des conseillers en voyages de la province.

« Nous travaillons au Québec depuis plus de 15 ans. On a toujours développé des relations assez proches avec les agents de voyages et les voyagistes. Nous avons besoin d'eux pour mettre en vente nos produits sur le marché québécois et canadien. Notre démarche est de renforcer notre présence et notre soutien auprès des acteurs du marché, les aider à mieux connaître le produit fluvial qui reste encore un produit de niche », explique Michel Grimm, directeur commercial international de CroisiEurope, à PAX.

CroisiEurope, une entreprise familiale

Leader sur le marché sur le marché de la croisière fluviale en Europe, CroisiEurope est toutefois resté au fil du temps une entreprise familiale, sans capitaux étrangers. Fondée en 1976 par Gérard Schmitter, c'est aujourd'hui la troisième génération qui est à la barre de la compagnie.

« Nous construisons, exploitons et commercialisons nous-mêmes nos propres navires. Nous avons aujourd'hui une flotte de 56 bateaux sur les fleuves d'Europe et du monde, mais également deux navires maritimes et des bateaux à plus petite unité qui naviguent sur les canaux de France », explique Lucas Schmitter, petit-fils du fondateur.

Si CroisiEurope veut rester leader sur les croisières fluviales les plus connues, comme sur le Rhin, le Danube ou le Douro, et pour lesquels il y a encore beaucoup de demandes, le croisiériste veut aussi également un tournant vers des croisières plus exotiques, comme le Mékong, l'Afrique australe, et ainsi garder le cap vers une offre toujours plus riche.

« C'est l'ADN de notre entreprise, avec beaucoup de destinations proposées, mais toujours avec le type d'accueil à bord : un esprit familial, une gastronomie française, un encadrement francophone. Le tout dans une formule tout-inclus et un très bon rapport qualité/prix », indique Lucas Schmitter.

Le croisiériste accueille chaque année environ plus de 200 000 passagers, dont « 60 % sont des repeaters, grâce aux bouche-à-oreille », confie Lucas Schmitter :

« La croisière fluviale est traditionnellement une manière de voyager qui s'adresse à une clientèle senior, des retraités. Mais, depuis plusieurs années, on observe un rajeunissement de la clientèle avec de plus en plus de passagers de 40 et 50 ans, mais aussi des familles pendant la période estivale. »

CroisiEurope est référencé chez les principaux voyagistes du Québec : Transat, Tours Chanteclerc, Groupe Voyage Québec...

Plus d'informations sur CroisiEurope et ses croisières, consultez le site internet spécialement dédié aux conseillers en voyages : pro-export.croisieurope.com

Quelles nouveautés pour 2020 ?

Dans cette nouvelle brochure, le croisiériste y dévoile sa programmation avec 170 itinéraires sur ses 54 bateaux qui navigueront sur 39 voies navigables dans 37 pays.

Plusieurs itinéraires inédits seront proposés, notamment en Europe :

  • Dans l’Italie du Nord sur le canal Bianco, de Venise jusqu’à Mantoue, à bord du MS Michelangelo (4 ancres).
  • Sur le Rhin de Cochem à Bâle :
    • Entre Moselle pittoresque et Rhin romantique.
    • Les charmes de l’Alsace et de la Suisse.
  • Les fleuves du Sud-Ouest de la France, de Bordeaux jusqu’à Royan.

La Belle des Océans naviaguera sur le Saint-Laurent en 2020
Plus proche de chez nous, CroisiEurope fera un passage remarqué au Québec. Le navire La Belle des Océans (anciennement le Silver Discoverer), nouveau bateau maritime acquis par la compagnie en mai dernier, rejoindra son port d’attache estival au Québec et naviguera sur le Saint-Laurent pour proposer des croisières de 11 jours jusqu’en octobre 2020 avec des escales à Saint-Pierre-et-Miquelon, les Îles de la Madeleine, Tadoussac, Québec et Trois-Rivières.

LIRE PLUS : Un nouveau navire maritime pour CroisiEurope

De dimension humaine, La Belle des Océans est un navire luxueux au grand confort, doté de 7 ponts, mesure 103 m de long et 15 m de large. Sa capacité est de 120 passagers grâce à ses 60 suites spacieuses toutes avec vue extérieure dont 9 avec balcons privatifs. 

Avant le Saint-Laurent, ce navire naviguera dans d'autres régions du monde, notamment :

  • Le Tour de l’Inde, du 10 au 22 janvier 2020.
  • La Croisière des Sables, au Moyen-Orient, du 26 janvier au 4 février 2020.
  • La Jordanie, Égypte, Israël et Chypre par le Canal de Suez, du 17 au 26 février 2020.

Retrouvez toutes les croisières du navire La Belle des Océans en cliquant ici !

Enfin, le croisiériste propose également des escapades thématiques : famille, randonnée, vélo, gastronomique, œnologie...

Indicateur