Croisières : cap sur les tendances de 2019


Croisières : cap sur les tendances de 2019
Ming Tappin

Ming Tappin est une experte du domaine des croisières et possède sa propre firme de consultation, Your Cruise Coach. Elle oeuvre dans l'industrie depuis 1991 et a, depuis, vogué sur plus de 50 croisières à travers le monde.

L’année à venir sera des plus excitantes pour l’industrie des croisières. Selon la Cruise Lines International Association (CLIA), le nombre de passagers à bord de navires de croisière a augmenté depuis le début de la collecte des informations à ce sujet, en 2009. À cette époque, quelque 17,8 millions de passagers avaient voyagé dans le cadre de croisières.

LIRE PLUS - Les croisières fluviales sont en vogue, selon la CLIA

Neuf ans plus tard, la CLIA prédit que 28 millions de personnes auront voyagé de cette manière en 2018. Si les données finales n’avaient pas été publiées au moment d’écrire ces lignes, il s’agit néanmoins d’une croissance positive tous les ans.

Cette augmentation soutenue n’est pas surprenante, alors que les voyageurs ont constamment accordé des cotes de satisfaction d’au-delà de 90 % aux croisiéristes. Le principal avantage de la croisière est la possibilité de se rendre à plusieurs destinations sans devoir s’enregistrer dans des hôtels, se déplacer en autocar, ou voler à bord d’avions. Le côté inclusif des croisières signifie que les questions d’hébergement, des repas, des loisirs et des activités font partie du prix du voyage.

Un navire offre également la sécurité et un sentiment de constance pendant un voyage dans des endroits reculés ou dans des pays inconnus. Savoir qu’à la fin de la journée, une chambre confortable, du personnel parlant anglais (ou français), et une nourriture délicieuse les attend rassure les voyageurs et leur donne l’occasion d’explorer des régions du monde qui seraient autrement difficiles ou impossibles à visiter par eux-mêmes, que ce soit la Papouasie-Nouvelle-Guinée, l’Afrique de l’Ouest ou le passage du Nord-Ouest.

Voici quelques tendances à surveiller en 2019 dans l’industrie des croisières.

Poursuite des voyages familiaux et intergénérationnels

La suite familiale ultime sur le Symphony of the Seas de RCI
Les croisières ont toujours représenté une option plus qu’intéressante pour les familles, et les offres pour celles-ci se sont multipliées. Des suites de taille familiale, avec plusieurs chambres et aires communes, font maintenant partie des services d’hébergement les plus élaborés offerts sur les navires. 

À la fin de 2018, Royal Carribean a dévoilé sa Ultimate Family Suite (Suite familiale ultime) de 1346 pieds carrés répartis sur deux étages à bord du Symphony of the Seas. Cette suite comporte des options de divertissement et de loisirs pour toute la famille, y compris une glissade, les plus récentes consoles de jeux vidéo, ainsi qu’une salle de cinéma privée.

LIRE PLUS - PAX à destination: 5 choses incroyables à savoir sur le nouveau Symphony of the Seas

De leur côté, les programmes pour enfants continuent de prendre de l’expansion à bord des navires, avec de vastes salles de jeux, le tout modulé selon l’âge des enfants.

Dans les zones extérieures, on retrouve de grands parcs aquatiques, des glissades et des piscines pour enfants. Parmi les partenariats avec des marques bien connues pour enfants, on compte Carnival et Dr. Seuss, MSC Cruises et LEGO, ainsi que Royal Carribean et DreamWorks.

Les croisières de luxe gagnent du terrain sur le marché des expéditions

Un aperçu du premier navire de la collection Ritz-Carlton Yacht
Les croisières tournant autour d’expéditions sont toujours aussi populaires, alors que les voyageurs qui ont tout fait cherchent à atteindre de nouveaux objectifs. Si les navires spécialisés en expéditions ont traditionnellement offert le strict minimum, et que certains d’entre eux servent aussi à la recherche scientifique, les croisiéristes de luxe entrent maintenant sur ce marché. 

Crystal Cruises, Scenic, PONANT et Ritz Carlton mettront tous en service des navires spécialisés au cours des prochaines années, navires qui comporteront des suites luxueuses, plusieurs options de restauration, ainsi que des hélicoptères et des sous-marins à leur bord. Les clients désirant un petit plus, un service de conciergerie, du champagne et de la nourriture de luxe, disposeront de plus de choix que jamais en la matière.

LIRE PLUS - Rapport de la CLIA : des croisières pour tous les budgets

L’aspect le plus surprenant à propos des voyageurs choisissant des croisières d’expédition est le fait que ceux-ci sont bien souvent des néophytes. Ils souhaitent explorer les destinations plus en profondeur, en se concentrant sur la géographie, la vie sauvage, la culture locale et le développement personnel. Ces clients ne sont peut-être pas intéressés par les croisières traditionnelles, mais envisageraient de participer à un voyage d’expéditions pour visiter des endroits où ils n’auraient normalement pas pu se rendre par eux-mêmes.

Les croisières se mettent au vert

AIDANova, le premier navire de croisière au monde entièrement alimenté au GNL
Reconnaissant la nécessité de préserver les mers sur lesquelles ils naviguent, les croisiéristes ont mis en place plusieurs initiatives de protection de l’environnement. À bord des navires, on retrouve d’importantes opérations de recyclage, on a fait disparaître les pailles à usage unique et les bouteilles d’eau, en plus de remplacer les bouteilles en plastique contenant les produits de nettoyage des salles de bain par des distributeurs réutilisables.

LIRE PLUS - Carnival Cruise Line : deux nouveaux navires propulsés au gaz naturel liquéfié

L’alimentation électrique terrestre fait aussi partie des innovations mises en place par les grands ports de la planète, y compris ceux de Los Angeles et de Vancouver. Les navires branchés sur le réseau électrique local peuvent éteindre leurs moteurs et fonctionner à l’aide de l’énergie du port.

Entre autres innovations plus poussées, on compte des filtres pour réduire les émissions polluantes, ainsi que l’utilisation du positionnement dynamique, principe en vertu duquel un navire peut se maintenir en place en eaux peu profondes à l’aide de propulseurs et autres hélices, sans devoir jeter l’ancre dans des zones marines à risque.

La plus récente de ces initiatives est la construction de navires écoénergétiques et peu polluants fonctionnant au gaz naturel liquéfié, connu comme étant le combustible fossile le plus propre, avec quasiment aucune émission polluante. Ces navires arriveront sur le marché en 2019.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Indicateur