Croisière en Antarctique : Mathieu Robert de Celebrity Cruises raconte


Croisière en Antarctique : Mathieu Robert de Celebrity Cruises raconte

Mathieu Robert, directeur commercial Montréal et Ottawa chez Celebrity Cruises, a pris part, en 2017, à une croisière en Antarctique, « une destination unique… et le mot est faible ! » À travers ses notes de voyage, il nous raconte son périple pour atteindre « le Continent Blanc », via le tumultueux Passage de Drake. Il en profite pour donner quelques conseils pour ceux qui voudraient voyager vers l'Antarctique en croisière Celebrity Cruises. Récit.

LIRE PLUS : 9 questions à Mathieu Robert

22 février 2017 – Passage de Drake

Je me réveille ce matin avec une grande surprise. À mon grand regret, le Drake Passage s’apparente à un lac très calme et plusieurs membres de l’équipage ont rarement vue une mer aussi tranquille dans cette région réputée pour être houleuse.

23 février 2017 – Passage de Drake, Penguin Island

Matinée toujours aussi calme sur cette mer supposément agitée ! Vers les 10 heures, nous apercevons le continent blanc pour la toute première fois. Le temps est très froid et le ciel ennuagé.

26 février 2017 – Lemaire Channel et Paradise Harbour

Réveil à 6 h 30. Je sors sur le pont pour observer le navire naviguer à l’intérieur du canal Lemaire. C'est un canal très étroit permettant de voir d’innombrables glaciers, et montagnes de tous les côtés. Malheureusement, les vents sont très forts, ce qui oblige le capitaine à rebrousser chemin et modifier l’itinéraire prévu.

Nous continuons la navigation vers Paradise Harbour, une baie entourée de montagne qui la protège des mauvaises conditions météorologiques. Nous observons plusieurs cormorans, et l’immensité des glaciers aux alentours ! On observe ensuite la station scientifique argentine Brown. La station est maintenant fermée à cette époque de l'année, mais nous avons tout de même l’opportunité d’observer les manchots par centaines, qui l’encercle.


Après le souper, au briefing de la journée, on nous informe que nous repartons immédiatement en direction d’Ushuaïa. La météo prévoit deux systèmes météorologiques défavorables sur notre chemin. En quittant plus tôt, cela nous permettra d’éviter le pire. On nous avise toutefois de bien ranger tous nos effets personnels. Tous les employés se mettent à la tâche pour sécuriser tout ce qui pourrait se déplacer sur le navire. Tous les hublots du pont 3 (incluant ma cabine) ont été fermés et sécurisés. Déjà en soirée, les mouvements du navire sont assez impressionnants. J’ai quelques difficultés à m’endormir en raison des craquements intenses de ma cabine.

27 février 2017 – Passage du Drake

Aujourd’hui, la houle est assez présente, mais le navire se fait moins secouer que ce qui était prévu. Toute la journée, nous évoluons entre deux systèmes. Les eaux sont donc un peu plus calmes.

28 février 2017

Dès le matin, on nous annonce que nous devrons atteindre l’entrée du canal de Beagle en soirée. Des vents très sévères sont prévus dans le canal et ce jusqu’à Ushuaïa. Comme nous avons encore une autre journée complète à venir, nous aurons plus de détails sur ce qui se passera le lendemain.

1 mars 2017 – Ushuaïa

En matinée, on se réveille à l’encre dans la baie d’Ushuaïa. Nous ne pouvons accoster, car d’autres navires de croisières ont déjà réservé leur place pour la journée. Nous devrons donc attendre leur départ en soirée. Les vents sont très élevés, rendant la tâche difficile aux pilotes des autres navires. En soirée, le navire se repositionne à quai et certains passagers en profitent pour sortir en ville.

Découvrir l’Antarctique avec Celebrity cruises

Il faut d’abord savoir que les trois départs annuels en Antarctique avec Celebrity cruises se font au départ de Buenos Aires, ce qui facilite grandement l’organisation des vols internationaux à destination.

Les itinéraires d’environ 14 nuits sont panoramiques pour toute la portion du 7e continent. Il n’y a pas donc d’escale à terre compte tenu de la réglementation internationale limitant le nombre de visiteurs à 100 passagers à la fois sur la banquise. Or, il est irréaliste de procéder à un débarquement avec un navire de 3000 passagers. Pendant environ 2 jours, le navire sillonnera donc des baies et glaciers afin de permettre aux passagers d’observer les paysages uniques et encore vierges. 

De plus, les manchots seront présents par milliers, si ce n’est pas par millions !

Plusieurs escales sont souvent offertes pour ces itinéraires et ainsi visiter :

  • Ushuaia, en Argentine (Tiera del Fuego)
  • Les iles Falklands, seul endroit au monde où l’on peut observer des manchots royaux vivant sur la terre ferme et non une banquise
  • Puerto Madryn, en Argentine
  • Montevideo, en Uruguay

L’avantage des navires de Celebrity réside d’abord dans le confort. Le confort des commodités du navire, mais aussi pour la traversée du fameux passage de Drake. Réputé comme étant les eaux les plus tumultueuses au monde, il va s’en dire qu’il est souvent plus confortable et plus stable de les traverser avec un navire de 125 000 tonnes, plutôt qu’un navire d’expédition qui souvent, jauge entre 5000 et 10000 tonnes.

Finalement, le prix joue un rôle crucial dans le choix d’une croisière en Antarctique. La plupart des expéditions pour l’Antarctique vont offrir des tarifs entre 15 et 25 000$CAD par personne, alors qu’avec Celebrity cruises, les tarifs débutent à partir de 4 000$CAD par personne. Une excellente façon ainsi de découvrir un continent magnifique à un prix somme toute fort raisonnable.

Indicateur